Les différents types de sondages urinaires Le sondage sous toutes ses formes

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

Les différents types de sondage urinaire

Le sondage vésical intermittent, l'auto-sondage et l'hétéro-sondage

Le sondage urinaire intermittent

Le sondage urinaire intermittent consiste à introduire une sonde urinaire par le méat urinaire, en suivant l’urètre, jusque dans la vessie. L’objectif est de vider la vessie.

L’urine est éliminée soit directement dans les toilettes, soit recueillie dans un récipient ou une poche de recueil urinaire. La sonde est retirée immédiatement après vidange de la vessie, puis jetée.

Le sondage urinaire doit être réalisé strictement selon la prescription établie par le médecin traitant et conformément à ses indications ou celles de l’infirmièr(e).

A quelle fréquence doit-on se sonder ?

Le sondage intermittent est répété plusieurs fois par jour, en moyenne 5 à 6 fois par jour pour les rétentions complètes. Pour les rétentions incomplètes, on se sonde en général au lever et au coucher.

Dans tous les cas, il est important de bien respecter le rythme de sondage prescrit par votre professionnel de santé.

Auto ou hétérosondage, quelle différence ?

Le sondage urinaire intermittent peut être effectué :

  • Par soi-même : on parle alors d’autosondage
  • Par une tierce personne : on parle d’hétérosondage

Une sonde urinaire, c’est quoi ?

Une sonde urinaire est un dispositif médical en forme de tube mince et souple.

Les critères généraux d’une sonde pour sondage urinaire intermittent 

Une sonde urinaire est caractérisée par plusieurs éléments : 

  • Sa longueur (exprimée en cm)
  • Sa charrière notée CH, c’est-à-dire son diamètre externe. 1 CH = 1/3 mm. Chaque CH est caractérisée par une couleur spécifique du connecteur 

D’autres éléments caractérisent une sonde :

  • Sa stérilité
  • Le mode de lubrification de la sonde
  • Son extrémité distale (qui se situera au niveau de la vessie pendant le sondage) : elle peut être droite (Nelaton), béquillée à bout olivaire (Tiemann), …
  • L’extrémité proximale : le connecteur (aussi appelé godet) permet de relier la sonde à une poche de recueil urinaire, ou d’évacuer directement les urines vers les toilettes.

SNITEM. Les innovations technologiques médicales. Urologie. Septembre 2015.
Bon usage des dispositifs médicaux utilisés dans le drainage et le sondage vésical. Recommandations CODIMS AP-HP. Décembre 2009.

Le sondage urinaire évacuateur

Qu'est-ce que le sondage urinaire évacuateur ?

Le sondage urinaire évacuateur appelé aussi sondage « va et vient » ou «en aller-retour » est basé sur les techniques du sondage intermittent et peut être utilisé pour vider la vessie et obtenir un échantillon d'urine provenant d'un patient.

Il est généralement réalisé de façon ponctuelle par un(e) infirmièr(e) dans un hôpital.

Le sondage évacuateur isolé est un soin réalisé avec le même niveau d’asepsie que la pose d’une sonde à demeure et avec un système clos de drainage des urines. Un matériel spécifique pré-connecté est préférable afin d’éviter la contamination de l’environnement.

Aujourd'hui, les problèmes associés aux infections urinaires nosocomiales et aux infections du tractus urinaire en milieu hospitalier sont avérés : 30,3 % des infections nosocomiales sont des infections urinaires. 65 % à 80 % sont liées à l'infection des voies urinaires associée à l'usage de sondes.

Le sondage urinaire évacuateur est associé à un risque réduit d'infection des voies urinaires comparé au sondage à demeure.


Bon usage des dispositifs médicaux utilisés dans le drainage et le sondage vésical. Recommandations CODIMS AP-HP. Décembre 2009. Page 12.
Surveiller et prévenir les infections associées aux soins. Recommandations SFHH. 2010 Volume XVIII n°4

Le sondage à demeure

Qu'est-ce que le sondage à demeure (ou sondage permanent) ?

Un ballonnet situé dans la partie supérieure de la sonde est introduit dans la vessie ce qui permet à la sonde d’être maintenue en place et d’assurer un drainage continu des urines.

La sonde à demeure ou sonde de Foley est généralement insérée par un(e) infirmièr(e) dans un hôpital ou dans une clinique, et est changée toutes les 1 à 4 semaines selon le matériau de la sonde utilisé.

Le sondage urinaire intermittent est à préconiser s’il est possible car il est associé à un risque réduit d'infection des voies urinaires comparé au sondage à demeure.

Bon usage des dispositifs médicaux utilisés dans le drainage et le sondage vésical. Recommandations CODIMS AP-HP. Décembre 2009. Pages 8, 26.
Surveiller et prévenir les infections associées aux soins. Recommandations SFHH. 2010 Volume XVIII n°4

INC_20210204