Diveen - réduire les fuites urinaires d'effort

L'incontinence urinaire chez la femme

L’incontinence urinaire est définie par des fuites d’urine involontaires dont se plaint la patiente.
Il existe trois types principaux d’incontinence urinaire :

  • d’effort
  • par impériosité 
  • mixte

Ces fuites urinaires peuvent les priver des plaisirs les plus simples, comme rire ou s’épanouir, et les restreindre dans leurs activités physiques et même sociales.

Visionnez la vidéo pour savoir ce qu'en pensent les passants.

Les différents types d'incontinence urinaire

L'incontinence urinaire à l'effort

En France, le nombre de femmes souffrant de l’incontinence d’effort est estimé à plus de 3 millions.

L’incontinence urinaire d’effort est caractérisée par une fuite involontaire d’urine, non précédée du besoin d’uriner. Elle survient à l’occasion d’un effort, tel que la toux, le rire, l’éternuement, le sport, la danse, le saut, la course à pied, le soulèvement de charges ou toute activité physique augmentant la pression à l’intérieur de l’abdomen.

Principales causes :

Les grossesses multiples, les accouchements difficiles, la notion de « gros bébé » (plus de 4 kg) à la naissance, l’intervention chirurgicale de l’abdomen ou du petit bassin, le prolapsus génital...

L’incontinence urinaire par hyperactivité vésicale

L’incontinence urinaire par hyperactivité vésicale est également appellée incontinence urinaire par impériosité. Elle est caractérisée par la perte involontaire d’urine précédée d’un besoin urgent et irrépressible d’uriner, aboutissant à une miction ne pouvant être différée.

Principales causes :

Les maladies neurologiques, comme la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, les infections urinaires, ou certaines maladies de la vessie (polypes, calculs, ou autres)

 

L’incontinence urinaire mixte

L’incontinence urinaire mixte combine les deux types de symptômes. Souvent l’un des deux types de symptômes est plus gênant que l’autre pour la patiente.

Facteurs favorisants : 

Vieillissement, ménopause, obésité, constipation chronique, activité physique intensive

Source: Dr B. Guerquin, Uro-Gynécologue. Centre hospitalier d’Orange.

Prise en charge de l'incontinence urinaire d'effort

Quelles solutions pour la prise en charge de l’incontinence urinaire d’effort ?

Une rééducation pelvienne, seule ou associée au biofeedback ou à l’électrostimulation, peut être effectuée par un kinésithérapeute ou une sage-femme. L’importance d’un travail personnel d’auto-rééducation entre chaque séance de rééducation doit être soulignée. De même, la possibilité d’effectuer soi-même, à domicile, des électrostimulations avec des appareillages personnels se développe de plus en plus.

Des protections ou des couches sont disponibles : de la plus légère à la plus importante, des formes anatomiques aux changes complets, en passant par les slips absorbants et alèses jetables.

Un traitement chirurgical peut être envisagé sur recommandation d’un médecin spécialisé. Il peut être proposé en cas d’incontinence urinaire d’effort invalidante, ou en l’absence de disparition ou d’amélioration des symptômes après une rééducation bien conduite (10 à 20 séances). Plusieurs méthodes sont disponibles : bandelettes sous-urétrales, interventions sur l’urètre et la vessie, sphincters artificiels…

Diveen®, dispositif médical intravaginal pour la prise en charge de l'incontinence urinaire d'effort. Ce dispositif médical est un produit de santé réglementé qui porte, au titre de cette réglementation, le marquage CE. 
Fabriqué par B. Braun Medical. Lire attentivement les instructions figurant sur la notice et l'étiquetage. Consultez votre médecin ou votre pharmacien pour plus d'information. INC_20171114