INCONTINENCE URINAIRE des solutions pour chacun

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

Qu'est-ce que l'incontinence urinaire et qui est concerné ?

L’incontinence urinaire est la perte involontaire des urines par l'urètre, canal qui conduit l'urine de la vessie à l'extérieur. Ce problème de "fuites urinaires" est fréquent et augmente avec l’âge, et concerne aussi bien les femmes que les hommes.
De très nombreuses causes peuvent être à l’origine d’une incontinence urinaire : obstacles sur les voies urinaires, séquelles de chirurgie, maladies neurologiques…
De nombreux facteurs de vie la favorisent également : accouchements difficiles, ménopause, constipation, surpoids, médicaments...

L'incontinence urinaire est un écoulement involontaire, non contrôlable, des urines appelé fuite urinaire.
Il existe plusieurs formes d'incontinence urinaire selon le mécanisme de survenue :

  • l'incontinence urinaire d'effort : elle se caractérise par une fuite involontaire des urines. Elle n'est pas précédée par un besoin d'uriner et survient à l'occasion d'un effort qui peut être minime : toux, rire, saut, soulèvement de charges et toute activité augmentant la pression intra-abdominale ;
  • l'incontinence urinaire par hyperactivité de la vessie : la fuite urinaire est précédée d'un besoin urgent et incontrôlable d'uriner (besoin impérieux). Les fuites peuvent survenir au repos, la nuit, en dehors de tout effort ;
  • l'incontinence mixte : elle combine les deux types de mécanismes (mécanique et neurologique).
Les causes de l'incontinence urinaire d'effort

Les fuites urinaires survenant lors d'efforts sont fréquentes :

  • dans les suites de grossesses multiples et accouchements difficiles (assistés par ventouses ou forceps) ou compliqués (déchirures périnéales...) ;
  • en cas de prolapsus génital chez la femme ; 
  • après une chirurgie de la prostate pour adénome de la prostate ou cancer de la prostate chez l'homme ;
  • après toute intervention chirurgicale dans l’abdomen.
Les causes de l'incontinence urinaire par hyperactivité de la vessie

L'incontinence urinaire par hyperactivité de la vessie peut être observée an cas :

  • d'une cystite aiguë ou d'une pyélonéphrite aiguë ;
  • de cancer de la vessie  ;
  • de séquelles de radiothérapie du bassin (cystite radique) ;
  • d'un rétrécissement de l'urêtre ;
  • de l'augmentation du volume de la prostate chez l'homme : cancer ou adénome de la prostate  ;
  • d'une maladie neurologique, comme la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson ou la maladie d’Alzheimer.

L'incontinence urinaire est favorisée par :

  • la grossesse : l'incontinence urinaire est fréquente et s'aggrave au cours de la grossesse (entre le 1er et le 3ème trimestre), puis disparaît le plus souvent spontanément après l’accouchement ;
  • la ménopause en raison de la chute hormonale oestro progestative ;
  • le vieillissement ;
  • l’obésité ;
  • la constipation chronique ;
  • la toux chronique ;
  • des erreurs hygiéno-diététiques : consommation excessive de liquides, de caféine, d’alcool, de tabac ... ;
  • la prise de certains médicaments, surtout si la personne en prend plusieurs (par exemple des diurétiques, des sédatifs) ;
  • la réduction de la mobilité due à une maladie physique ou psychique ; 
  • l'activité physique intensive.

INC_20171128