Une histoire de dialyse au quotidien

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

L'histoire du Dr. Patrick B, entre dialyse et sport

Le Dr B., médecin à Cannes, concilie, grâce aux séances de dialyse en soirée, ses visites chez ses patients, son traitement et ses activités sportives.

Centre de Néphrologie d'Antibes

Monsieur Patrick B. est médecin généraliste. C'est un homme dynamique d'une petite soixantaine d'années qui souffre d'insuffisante rénale chronique depuis 1990. Il connaît bien sa maladie, ses symptômes et comment y faire face.

Il a été greffé une première fois assez tôt, son greffon a été fonctionnel pendant 25 ans. Depuis un an, il a de nouveau été orienté en hémodialyse.

Pour lui, le "deal" était clair : il fallait absolument qu'il puisse concilier vie professionnelle et séances d'hémodialyse.
A Antibes, le Centre d'hémodialyse B. Braun Avitum lui a offert cette possibilité grâce aux séances de soirée de 19h00 à environ minuit.

Monsieur B. le dit lui-même : "Grâce à cet aménagement, je n'ai pas connu trop de gêne dans ma pratique professionnelle, j'ai pu adapter mes horaires et je fais un peu moins de visites à domicile. En tant que médecin, je sais gérer mon régime, mon traitement et les symptômes, ce qui ne m'empêche pas de manger des bonbons lorsque je suis trop angoissé !"

Patrick est un patient sportif : il joue au tennis, au football et fait de la natation.
La pratique adaptée d'un sport est un atout qui contribue au bien-être physique et psychique.