B. Braun et l'association France Rein L'importance du dépistage précoce

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

Quand le dépistage permet de gagner un temps précieux contre les maladies rénales

Les maladies rénales concernent un Français sur 10[1]. Beaucoup ignorent qu’ils sont atteints d’insuffisance rénale, « maladie silencieuse » dont la forme chronique touche plus de 80 000 personnes en France[2].

Dans le cadre de sa mission au service de la qualité de vie des patients et de la prévention, B. Braun est engagé aux côtés de l’association France Rein, pour sensibiliser et informer le grand public à l’importance d’un dépistage le plus précoce possible. Car plus tôt une maladie rénale sera diagnostiquée, mieux les personnes qui en sont atteintes seront soignées.

Les maladies rénales ne provoquent quasiment pas de douleur et sont souvent diagnostiquées trop tard

„Il s’écoule un temps relativement long avant que les personnes atteintes d’une maladie rénale ne commencent à avoir des signes liés à leur maladie. Ils apparaissent souvent au quatrième des cinq stades de la pathologie : l’insuffisance rénale chronique sévère. Sans compter que la personne aura été, durant tout ce temps, exposée à un risque cardiovasculaire augmenté.“

– Docteur Thomas Kofman, médecin néphrologue de l’Unité de Dialyse des Buttes Chaumont à Paris.

En l’absence de diagnostic précoce, l’insuffisance rénale peut évoluer vers l’insuffisance rénale chronique terminale nécessitant alors un traitement destiné à suppléer le dysfonctionnement des reins (hémodialyse, dialyse péritonéale ou greffe). Un traitement contraignant avec des répercussions importantes sur le quotidien du patient. Son évolution peut cependant être ralentie si elle est détectée assez tôt.

Le dépistage, c’est utile et possible toute l’année

C’est parce qu’un de ses proches a subi l’ablation d’un rein après une tumeur que Margareth, 64 ans, a décidé de procéder à un dépistage de l’insuffisance rénale en mars dernier. Pour elle, l’objectif était clair : « être rassurée, tout en sachant qu’il pouvait y avoir une nouvelle contrariante à la sortie ».

Présent auprès de l’Association France Rein pour la journée mondiale du Rein, B. Braun alerte sur ce mal silencieux… et dépiste.

Cette année, en une semaine à peine, 103 personnes ont ainsi pu être orientées vers leur médecin traitant pour des examens complémentaires, sur plus de 1 500 venues réaliser un dépistage organisé par les professionnels de santé du réseau de centres de néphrologie de B. Braun Avitum dans toute la France.

„Mieux vivre, c’est prévenir et profiter d’un dépistage approprié [sans incidence sur notre budget] “

– Margareth

En dehors de la Semaine nationale du Rein et du dépistage gratuit organisé avec France Rein, il est important de ne pas attendre, car les premiers symptômes peuvent facilement être confondus avec des symptômes de surmenage comme la fatigue, ou la rétention d’eau. C’est le rôle du médecin généraliste, du médecin du travail, mais aussi du diabétologue et du cardiologue dans certains cas, de diagnostiquer la maladie rénale le plus tôt possible. [3]

Le dépistage annuel s’avère même indispensable pour les personnes présentant un diabète et/ou souffrant d’hypertension artérielle, pathologies favorisant l’insuffisance rénale. [4]

En pratique 

Une simple analyse d’urine

Le dépistage en action :

  • Examen des antécédents médicaux
  • Examen clinique simple (auscultation, taille, poids…)
  • Analyse d’urine
  • Si nécessaire analyse de sang

C’est rapide, indolore et non invasif.

Si le dépistage est positif, la personne rencontre le médecin, qui l’orientera vers son médecin traitant et/ou un néphrologue (10% des cas).

[1] Association France Rein – www.francerein.org
[2] Rapport du Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie - 2016
[3] source https://www.francerein.org/articles/depistage
[4] source https://www.francerein.org/articles/prevention