Antibiothérapie : bénéfices et points de vigilance

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

Antibiothérapie : bénéfices et points de vigilance

L’antibiothérapie - ou traitement par antibiotiques - est utilisée pour traiter et prévenir des infections bactériennes. Outre l’antibiothérapie par voie orale, il existe une autre voie d’administration, moins connue du grand public mais nécessaire dans des situations où la voie orale n’est pas indiquée : c’est l’antibiothérapie par perfusion. Généralement réalisée à l’hôpital, elle s’effectue également au domicile des patients, pour tenter d’améliorer leur qualité de vie(1).

L’antibiothérapie : des bénéfices majeurs

Impulsée par la découverte majeure de la pénicilline au XXème siècle, l’antibiothérapie s’est développée pour soigner les infections bactériennes autrefois mortelles. Depuis, l’antibiothérapie apporte un bénéfice démontré aux patients lorsqu’il s’agit de traiter une infection bactérienne avérée*.

Chacun connait l’antibiothérapie par voie orale, mais pour certaines maladies, telles que la mucoviscidose, les infections sur prothèses ou encore les endocardites infectieuses, l’antibiothérapie par perfusion sera plus adaptée. Longtemps réservées à l’hôpital, les perfusions d’antibiotiques s’effectuent aujourd’hui également à domicile, au moyen de dispositifs adaptés comme les diffuseurs portables. 

Antibiothérapie à domicile : quels sont ses avantages ?

La prise en charge à domicile pour l’antibiothérapie par perfusion (ou Antibiothérapie Parentérale Ambulatoire - APA), permet de réduire les coûts associés à une hospitalisation, tout en restant une alternative aussi sûre et efficace1,2,3.

De plus, cette modalité de traitement peut offrir aux patients une plus grande qualité de vie1

Des points de vigilance pour lutter contre l’antibiorésistance

Mais l’antibiothérapie, malgré son efficacité reconnue, n’est pas sans risque, et nécessite une vigilance. Cette thérapie se heurte au phénomène mondial des bactéries résistantes7. En raison d’une mauvaise utilisation des antibiotiques (traitement trop court ou trop long, posologie inadaptée…), les bactéries peuvent développer un système de défense contre les effets de ces médicaments : c’est l’antibiorésistance. Certaines souches sont même devenues multirésistantes, c’est à dire résistantes à plusieurs antibiotiques8.

Comment prévenir l’antibiorésistance ?

Il existe plusieurs moyens pour lutter contre l’antibiorésistance9, privilégier la voie orale notamment, mais aussi :

B. Braun et sa contribution au domaine de l'antibiothérapie

B. Braun développe, produit et commercialise des solutions pour l’antibiothérapie par perfusion intraveineuse, qu’il s’agisse de cathéters, de perfuseurs ou de diffuseurs portables. La société apporte son savoir-faire à la sécurisation des perfusions d’antibiotiques, en proposant notamment un système de rinçage intégré au perfuseur, destiné à encourager le rinçage systématique de la ligne de perfusion en fin de traitement.

*toute antibiothérapie doit être réalisée sur prescription médicale

1 Bernard L., El-hajj, Pron B. et al., Outpatient parenteral antimicrobial therapy (OPAT) for the treatment of osteomyelitis: evaluation of effcacy, tolerance and cost, Journal of Clinical Pharmacy and Therapeutics, 2001, 26, p.445-451
2 Durojaiye O. C., Bell H., Andrews D. et al., Clinical efficacy, cost analysis and patient acceptability of outpatient parenteral antibiotic therapy (OPAT): a decade of Sheffield (UK) OPAT service, International Journal of Antimicrobial Agents, 2018, 51, p.26–32
3 Kieran J., O'Reilly A., Parker J. et al., Self-administered outpatient parenteral antimicrobial therapy: a report of three years experience in the Irish healthcare setting, European Journal of Clinical Microbiology & Infectious Diseases, 2009, 28, p.1369–1374
4 Tice A. D., Rehm S. J., Dalovisio J. R., et al., Practice Guidelines for Outpatient Parenteral Antimicrobial Therapy, Clinical Infectious Diseases, 2004, 38 (12), p.1651-1672
5 Coenen S., Muller A., Adriaenssens N., et al., European Surveillance of Antimicrobial Consumption (ESAC): outpatient parenteral antibiotic treatment in Europe, Journal of Antimicrobial Chemotherapy, 2009, 64, p.200-205
6 Selon l'enquête réalisée par OpinionWay, Dépendance et MAD – Rapport mars 2012 « Bien vieillir à domicile »
7 [En ligne] Résistance aux antibiotiques, OMS, 2018, consulté en ligne le 22/02/2019 (https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/r%C3%A9sistance-aux-antibiotiques)
8 [En ligne] Résistance aux antibiotiques, un phénomène massif et préoccupant, Inserm, 2018, consulté en ligne le 11/04/2019 (https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/resistance-antibiotiques)
9 HAS, Fiche mémo, Principes généraux et conseils de prescription des antibiotiques en premier recours, 2014
10 OMéDIT Centre, Prendre en compte le volume résiduel, Consulté en Décembre 2018, à partir de l’adresse http://www.omedit-centre.fr/perfusion-dose/co/Conclusion.html)
11. Cooper D. M., Rassam T., et Mellor A., Non-flushing of IV administration sets: an under-recognised under-dosing risk, British Journal of Nursing, 2018, 27 (14), S4-S12

Découvrez tous les articles

  • Antibiothérapie : bénéfices et points de vigilance

    L’antibiothérapie - ou traitement par antibiotiques - est utilisée pour traiter et prévenir des infections bactériennes. Outre l’antibiothérapie par voie orale, il existe une autre voie d’administration, moins connue du grand public mais nécessaire dans des situations où la voie orale n’est pas indiquée : c’est l’antibiothérapie par perfusion. Généralement réalisée à l’hôpital, elle s’effectue également au domicile des patients, pour tenter d’améliorer leur qualité de vie(1).

    Lire la suite
  • Dialyse et voyages : le duo des vacances !

    Yann-Cédric n’aura pas connu longtemps sa Côte d’Ivoire natale. Né il y a 36 ans avec une malformation rénale non identifiée par les médecins locaux, il est diagnostiqué et opéré à 6 mois en France, à l’Hôpital Necker à Paris. Mais un peu tard ; ses reins sont abîmés et il est en insuffisance rénale. Il passe ses 5 premières années entre son pays et les consultations à Paris, avant de rester définitivement en France, chez sa tante. Malgré les contraintes de la maladie, il n’envisage pas la vie sans voyager.

    Lire la suite
  • Avec Angioplastie sans frontière, B. Braun se mobilise pour les malades du cœur dans les pays démunis

    Cause de millions de morts précoces chaque année(1), les maladies cardiovasculaires sont surreprésentées et insuffisamment traitées dans les pays en développement. Former les médecins de ces pays aux techniques récentes de la cardiologie interventionnelle, c’est le rôle d’Angioplastie sans frontière, qui a reçu de la part de B. Braun 100 stents - petits implants métalliques destinés à maintenir les artères ouvertes - pour l’aider dans sa mission.

    Lire la suite
  • De la chirurgie cardiaque ouverte à la chirurgie mini-invasive

    Les progrès technologiques des 20 dernières années ont révolutionné la chirurgie cardiaque permettant désormais d’opérer certaines maladies du cœur sans avoir à ouvrir le sternum. Le Professeur Kasra Azarnoush, Chirurgien thoracique et cardiovasculaire a pratiqué la chirurgie mini-invasive au CHU Gabriel Montpied à Clermont-Ferrand pendant 1 an, puis au CHU de Saint-Etienne où il utilise un matériel de visualisation 3D. Tour d’horizon de cette technique chirurgicale en plein essor.

    Lire la suite
  • Sclérose en plaques et troubles urinaires : l’auto-sondage au service de la qualité de vie

    Cette année, la Journée mondiale de la Sclérose en Plaques (SEP) était dédiée aux « signes invisibles » de la maladie(1). Parmi eux : les troubles urinaires, très délétères pour la qualité de vie des patients. Valérie Réveillon, infirmière coordinatrice du CRC SEP Ile-de-France Ouest à l’Hôpital Raymond Poincaré - APHP (Garches), explique comment les gérer au quotidien.

    Lire la suite
Téléchargement du contenu...

Une erreur est survenue. Veuillez réessayer.