Atteindre la dose rénale pourquoi est-ce si compliqué ?

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

La dose rénale effective : Science-fiction ou réalité ?

Découvrez la réponse au symposium B. Braun lors des 5èmes journées CAPSO de Bordeaux.

Les jeudi 7 et vendredi 8 Décembre prochain auront lieu les 5ème Journées CAPSO (Consensus, Actualités et Perspectives en Suppléance d’Organes) au centre des congrès Cité Mondiale de Bordeaux.

A cette occasion nous organisons un symposium en partenariat avec 4 médecins, le Dr O. Joannes-Boyau du CHU de Bordeaux, le Pr D. Journois de l’hôpital Cochin de Paris, le Pr T. Rimmelé du CHU de Lyon et le Dr A. Schneider du CHUV de Lausanne –Suisse. 

Ce symposium aura pour sujet « Atteindre la dose rénale sélectionnée pendant l’EERC : Pourquoi est-ce si compliqué ? Existe-t-il une solution à ce jour ? »

La dose rénale est un indicateur important de l’efficacité d’un traitement par Epuration Extra-Rénale Continue (EERC) et peut se définir en un volume (ml) de liquide de remplacement réinfusé au patient en fonction de son poids (kg) par unité de temps (h). La dose rénale se calcule donc en ml/kg/h[1]. Il est essentiel de maintenir une dose rénale suffisante lors d’un traitement d’EERC, une dose rénale trop faible peut présenter un risque d’inefficacité du traitement, à contrario une dose rénale trop importante ne présente pas d’intérêt thérapeutique et peut engendrer des surcoûts pour les établissements de santé[2][3]. Mais atteindre la dose rénale cible n’est pas si simple. En effet, les interruptions de traitements (examens radiologiques, interventions chirurgicales, alarmes, remplacement des consommables…), souvent nombreuses pour une thérapie dont la durée moyenne est de plusieurs jours,  peuvent empêcher l’utilisateur de savoir s’il atteint véritablement la dose rénale qu’il a sélectionné.

Le symposium que nous organisons sera l’occasion de faire un rappel sur la notion de dose rénale et sur les recommandations internationales actuelles en termes de dose rénale cible. On verra également qu’il peut exister des écarts, parfois importants, entre la dose rénale cible et la dose rénale effectivement atteinte durant le traitement. Puis nous essaierons de voir dans quelle mesure la technologie pourrait permettre de réduire ces écarts pour garantir une dose rénale effective.

 

[1] C Ronco R Bellomo P Homel Effects of different doses in continuous veno-venous haemofiltration on outcomes of acute renal failure : A prospective randomised trial. Lancet 2000 (356)

[2]PM Palevsky JH Zhang TZ O’Connor Intensity of renal support in critically ill patients with acute kidney injury. N Engl J Med 2008 (359)

[3] R Bellomo A Cass L Cole Intensity of continuous renal-replacement therapy in critically ill patients. N Engl J Med 2009 (361)