B. Braun & la rse

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

B. Braun présente sa stratégie RSE à horizon 2023 et créée un programme d’actions pour la santé globale

B. Braun présente sa stratégie RSE dont l’ambition est de continuer à faire d’elle une entreprise de santé citoyenne et responsable, capable de concilier pérennité économique et performance sociale, sociétale et environnementale. Son socle est constitué d’une charte de 4 piliers et 7 engagements, des objectifs chiffrés clairs, afin de préserver et d’améliorer durablement la santé de tous. Parmi les projets, B. Braun créée en France un tout nouveau programme : « AGIR pour la Santé Globale », qui combinera des actions dans les domaines du sport, de l’éducation et de l’environnement.

Une nouvelle charte RSE orientée en faveur des collaborateurs et de la décarbonation du système de santé

Depuis sa création, B. Braun préserve et améliore la santé des individus, dans le monde entier. Dans cette perspective, chaque génération a su transmettre à la suivante la préoccupation et la volonté d’assumer l‘ensemble des responsabilités qui lui incombent : vis-à-vis des collaborateurs du Groupe, des professionnels de santé, de la société civile et de l’environnement. C’est dans ce cadre que B. Braun a construit sa nouvelle charte RSE autour de 4 piliers fondamentaux

1. B. Braun s’engage à réduire son empreinte carbone 

#1 Mesurer le bilan carbone de l’entreprise en intégrant le scope 31

Pour réduire, il faut d’abord bien mesurer ! D’ici fin 2023, B. Braun aura calculé l’empreinte carbone pour l’ensemble de ses activités en France, de la façon la plus complète possible c’est-à-dire en intégrant le « scope 3 » (émissions indirectes de l’entreprises). L’objectif est de réunir au moins 80% des données concernant les activités en France selon une approche « physique », et non « monétaire ».

#2 Accélérer les efforts en matière de réduction d’émissions de gaz à effet de serre 

Après une réduction de 7% entre 2016 et 2019 sur une partie de l’activité, le nouvel objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 8% en cumul sur les années 2022 et 2023, sur un périmètre élargi d’activités puisque de nouvelles entités seront progressivement intégrées à la démarche de mesure

2. B. Braun renforce sa position d’employeur socialement responsable

#3 Favoriser des conditions de travail assurant santé, sécurité, développement et diversité

En tant qu’entreprise de santé, B. Braun souhaite, à horizon 2023 pour l’ensemble de ses entités en France, atteindre une couverture des remboursements de frais de santé supérieure à 90% pour tous nos collaborateurs. 

En matière de diversité, B. Braun vise la parité Hommes-Femmes aux postes de direction (aujourd’hui 38% femmes et 62% hommes) et favorise l’emploi des -26 ans et +45 ans à hauteur de 40% des recrutements (hors stages et alternances).

#4 Assurer la loyauté des pratiques et des échanges éthiques avec les parties prenantes

Responsables de ses actions mais aussi du choix de ses partenaires, B. Braun aura évalué, au regard de critères RSE et compliance, ses fournisseurs d’ici fin 2023, représentant 80% de ses dépenses en France. 

3. B. Braun co-construit des projets à impact avec ses clients et partenaires

#5 Evaluer l’empreinte carbone des produits et services B. Braun

Dans l’objectif de contribuer à réduire les émissions du système de santé, B. Braun s’engage dans la mesure de l’empreinte carbone de ses produits et services, avec l’objectif d’en avoir évalué 5 d’ici fin 2023, en intégrant le scope 3 et à mettre à disposition les résultats de ces mesures.

#6 Proposer des offres responsables, à qualité de soin égale (ou supérieure)

A horizon 2023, B. Braun souhaite proposer :

  • Une solution de valorisation matière pour ses poches de perfusion semi-rigides ;
  • Une offre optimisée de livraisons des établissements de santé permettant de réduire les émissions GES et la quantité de déchets d’emballage ;
  • Le doublement du nombre de patients pris en charge à leur domicile par ses centres de néphrologie. 

4. B. Braun souhaite améliorer la santé globale dans les territoires

#7 Engager nos collaborateurs en faveur de la santé globale par l’éduction, le sport et l’environnement

Dans le cadre du programme « AGIR pour la Santé Globale », l’ambition de B. Braun est de mobiliser au moins 200 collaborateurs dans des actions locales, en faveur de l’éducation, du sport et de l’environnement, de façon à cumuler 1000 heures d’actions à impact positif sur les années 2022 et 2023.

Cinq associations font aujourd’hui partie du programme :

  • Les Enfants de la Terre : L’association tente de soulager des enfants et des familles en situations d’urgence : enfants hospitalisés, isolés de leur famille, en difficulté sociale et économique ...
  • Les P’tits Doudous :  L’association améliore l’accueil et le bien-être des enfants opérés, et celui des soignants, et finance ses programmes grâce au recyclage de matériel médical.
  • Tous Avec Flo’ : Florian Merrien est un sportif de haut niveau, membre de l’équipe de France de tennis de table handisport, médaillé paralympique à plusieurs reprises. Au quotidien, il œuvre pour changer le regard des enfants sur le handicap.
  • Votre Ecole Chez Vous : L’association a pour mission d’enseigner gratuitement à domicile des enfants et adolescents malades ou handicapés qui ne peuvent être scolarisés en milieu scolaire ordinaire.  
  • Vogue Avec un Crohn : Pierre-Louis Attwell est un navigateur atteint de la Maladie de Crohn. Il a pour objectif de sensibiliser sur les MICI (Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin) à travers des courses au large et d’améliorer la vie des patients en montrant que « même malade, tout est possible ».

„La préservation de l’écosystème de la santé, notamment au travers de la protection de l’environnement, est une mission centrale et prioritaire pour le Groupe B. Braun. La durabilité est même inscrite dans nos valeurs depuis près de 30 ans. En France, le partenariat de B. Braun Medical avec Les P’tits Doudous, qui existe depuis 2013, s’inscrit totalement dans cette démarche au travers d’un soutien actif à l’association mais également au travers d’un échange de bonnes pratiques avec les professionnels de santé et les patients.“

– Christelle Garier-Reboul, Présidente de B. Braun en France

B. Braun soutient l’association « Les P’tits Doudous » jusqu’en 2024 grâce au programme « AGIR pour la Santé Globale »

Avec son programme « AGIR pour la Santé Globale », B. Braun soutient notamment l’association « Les P’tits Doudous », à travers le projet voile avec le skipper professionnel Armel Tripon. Un partenariat qui s’étend à ce jour au moins jusqu’en 2024 pour le Vendée Globe. Avec un objectif fou pour le skipper : construire un bateau en matières recyclées.

„A travers ce programme « AGIR pour la santé globale », nous souhaitons favoriser davantage l’engagement de nos collaborateurs et collaboratrices, mieux intégrer ces actions sociétales à notre politique RSE et apporter des bénéfices concrets en matière de santé, autrement que par les actions curatives. Nous soutenons l’association Les P’tits Doudous depuis presque 10 ans. Ce nouveau projet avec Armel Tripon a fait l’unanimité au sein de l’entreprise !“

– Cécile Gillet-Giraud, directrice RSE, communication et relations institutionnelles de B. Braun en France

Un partenariat de sens en faveur de la santé et de l’environnement

En parallèle des courses aux couleurs de l’association Les P’tits Doudous, le soutien du programme va également s’adresser à l’autre défi d’Armel Tripon : construire son bateau à partir de fibres de carbone déclassées aussi appelé « carbone re-use » de l’industrie aéronautique grâce à Airbus. Depuis 2021, Armel Tripon et Les P’tits Doudous imaginent des alternatives de construction et réemploient des matériaux apportant des solutions vertueuses au service d’une économie circulaire grâce aux soignants de l’association qui recyclent du titane médical pour construire l’accastillage du bateau. Cela représentera une diminution de l’impact carbone de plus de 50%. 

Nolwenn Febvre, présidente et fondatrice de l’association Les P’tits Doudous indique : « 1500 soignants sont engagés au sein de notre réseau de 110 associations Les P’tits Doudous et luttent pour le développement durable en recyclant les déchets hospitaliers et les métaux. Cela nous permet de financer nos actions et d’offrir des cadeaux aux enfants. Nous sommes heureux d’être accompagnés depuis dix ans par l’entreprise B. Braun. Grâce au nouveau programme : « AGIR pour la Santé Globale », nous allons continuer d’avancer tous ensemble pour une santé plus durable ! ».

Nolwenn Febvre, présidente et fondatrice de l’association Les P’tits Doudous Armel Tripon, navigateur et un skipper professionnel, ambassadeur Les P’tits Doudous
Nolwenn Febvre, présidente et fondatrice de l’association Les P’tits Doudous
Armel Tripon, navigateur et un skipper professionnel, ambassadeur Les P’tits Doudous

Sources :

1. La méthodologie internationale de comptabilité carbone GHG Protocol est à l’origine de cette catégorisation, qui est reprise dans les différentes méthodologies comme le Bilan Carbone en France, la norme ISO14064 ou la méthodologie du Carbon Disclosure Project (CDP) à l’international.

Dernières actualités

  • Troubles de la continence : le soutien émotionnel, la voie de l’acceptation

    Détecter un ou des troubles de la continence, qu’elles qu’en soient les causes, revient à annoncer à un patient qu’il va devoir adhérer à un protocole contraignant, quelquefois à vie. Cela a des répercussions à plusieurs niveaux : contraintes mécaniques, d’hygiène, d’environnement (intimité, vie sociale). Colette Garneau, psychopraticienne, accompagne quotidiennement les patients dans leur processus de deuil et de réparation pour « mieux vivre » une pathologie ou une situation de vie telle que les troubles de la continence.

    Lire la suite
  • Troubles de la continence : l’éducation thérapeutique pour l’autonomie du patient

    Angelina Cannesant est IDE stomathérapeute à l’hôpital Charles-Nicolle du CHU de Rouen depuis bientôt 22 ans. Son activité revêt plusieurs facettes : pour partie elle s’occupe des activités de la consultation urologique (explorations endoscopiques, soins spécifiques en urologie, et consultations d’annonce) tandis qu’elle assure trois jours par semaine les consultations de stomathérapie pour les patients devant bénéficier d’une stomie, principalement urinaire, en pré ou en postopératoire. Avec l’équipe d’infirmiers et d’infirmières du service, elle participe activement à l’éducation thérapeutique à l’auto-sondage urinaire. Rencontre.

    Lire la suite
  • Rétention urinaire : Florian Merrien, pongiste paralympique nous dit tout

    Florian Merrien, pongiste paralympique, répond à nos questions sur la rétention urinaire. Il revient sur son quotidien, le sondage urinaire et nous donne ses conseils pour mieux vivre avec cette pathologie.

    Lire la suite
Téléchargement du contenu...

Une erreur est survenue. Veuillez réessayer.