semaine nationale du rein : l'importance du dépistage précoce

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

Semaine nationale du rein : l'importance du dépistage précoce

Du 5 au 12 mars, profitez de la Semaine nationale du Rein pour vous faire dépister rapidement et gratuitement, et améliorer la prévention de l’insuffisance rénale.

Les maladies rénales ne provoquent quasiment pas de douleur et sont souvent diagnostiquées trop tard

Les pathologies rénales sont des maladies silencieuses et insidieuses, ne provoquant que peu de douleurs ou de symptômes. En l’absence de diagnostic précoce, l’insuffisance rénale peut évoluer vers l’insuffisance rénale chronique terminale nécessitant alors un traitement destiné à suppléer le dysfonctionnement des reins (hémodialyse, dialyse péritonéale ou greffe). Un traitement contraignant avec des répercussions importantes sur le quotidien du patient. Son évolution peut cependant être ralentie si elle est détectée assez tôt. Il est donc essentiel de se faire dépister de façon précoce, pour assurer une prise en charge appropriée.

„Il s’écoule un temps relativement long avant que les personnes atteintes d’une maladie rénale ne commencent à avoir des signes liés à leur maladie. Ils apparaissent souvent au quatrième des cinq stades de la pathologie : l’insuffisance rénale chronique sévère. Sans compter que la personne aura été, durant tout ce temps, exposée à un risque cardiovasculaire augmenté. “

– Docteur Thomas Kofman, médecin néphrologue de l’Unité de Dialyse des Buttes Chaumont à Paris.

France Rein invite chaque année au dépistage

Dans le cadre de sa mission au service de la qualité de vie des patients et de la prévention, B. Braun Avitum s’associe à France Rein, pour la Semaine nationale du rein, avec pour thème cette année « Accroitre les connaissances pour améliorer les soins ». L’objectif ? Sensibiliser et informer le grand public à l’importance d’un dépistage le plus précoce possible. 6 millions de personnes ont les reins malades et l’ignorent. Lorsqu’elles s’en rendent compte, il est souvent trop tard. Pourtant, en s’informant sur ces pathologies et les risques associés et en se faisant dépister, il est possible de retarder, voire d’éviter ces maladies très lourdes.

Please enable marketing cookies to enable Youtube Video

Le dépistage en pratique 

Une simple analyse d’urine

Le dépistage en action :

  • Examen des antécédents médicaux
  • Examen clinique simple (auscultation, taille, poids…)
  • Analyse d’urine
  • Si nécessaire analyse de sang

C’est rapide, indolore et non invasif.

Si le dépistage est positif, la personne rencontre le médecin, qui l’orientera vers son médecin traitant et/ou un néphrologue (10% des cas).

Dernières actualités

Téléchargement du contenu...

Une erreur est survenue. Veuillez réessayer.