dénutrition les 5 choses à savoir

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

Dénutrition : les 5 choses à savoir

B. Braun, acteur de la nutrition parentérale, s’associe au cri d’alarme lancé par le Pr Éric Fontaine, médecin nutritionniste au CHU de Grenoble et président du Collectif de lutte contre la dénutrition, à l’occasion de la deuxième Semaine nationale de la dénutrition, du 12 au 20 novembre 2021.

„La dénutrition n’est pas une fatalité, et l’ensemble des parties prenantes doivent se mobiliser pour bien la prendre en charge. “

– Eric Fontaine, Médecin nutritionniste au CHU de Grenoble et Président du Collectif de Lutte Contre la Dénutrition

Il est urgent d'agir contre la dénutrition

« La dénutrition est une maladie “nouvelle”, dont l’incidence augmente du fait des progrès thérapeutiques qui prolongent l’espérance de vie des personnes malades ou âgées. Méconnue, potentiellement grave, la dénutrition et ses conséquences tuent tous les jours dans notre pays. Malgré la reconnaissance de cet enjeu de santé publique par les autorités, il n’y a pas de prise en charge standardisée des patients dénutris en France. Pourtant, la dénutrition n’est pas une fatalité et il faut se donner les moyens d’y faire face avec une politique sanitaire adaptée.

Nous estimons qu’environ un tiers des 6 millions de patients hospitalisés chaque année, en France, sont dénutris. À leur arrivée ou au cours de leur hospitalisation. Parmi eux, 1 enfant sur 10 ! Sans oublier les personnes âgées qui vivent en établissement ou à leur domicile. Au total, on compte 2 millions de patients atteints de dénutrition en France.

Perdre 3 kg en 1 mois doit alerter

Avec le Collectif, nous continuons de lancer un cri d’alarme à l’occasion de la 2e Semaine nationale contre la dénutrition, pour mobiliser l’ensemble des parties prenantes : les malades, leurs proches, les soignants, les décideurs de santé.

La dénutrition peut concerner tous les profils de malades, et donc toutes les spécialités et services de soins. Or, les médecins nutritionnistes sont souvent sollicités trop tard. Pourtant, plus nous agissons tôt, plus nous avons de chances de remédier à une dénutrition.

Quand on perd 3 kg en un an, il est possible de perdre de la graisse. Quand on perd 3 kg en un mois, c’est du muscle qu’on perd, et c’est là que le processus s’enclenche. Commençons par peser régulièrement nos patients, que l’on soit médecin traitant ou spécialiste, interrogeons-les sur leur envie de manger, suivons leur alimentation, leur courbe de poids, pour initier le bon traitement au bon moment. Pour ne pas avoir à entendre leur famille dire “Vous l’avez laissé maigrir sans rien faire !”

Nous voulons lancer pour la dénutrition la révolution intellectuelle qui s’est produite il y a 20 ans dans la lutte contre la douleur. Aujourd’hui, personne n’accepte une douleur mal prise en charge. Il doit en être de même pour la dénutrition ! »

Source : https://www.luttecontreladenutrition.fr/la-denutrition-en-chiffres/

En savoir plus sur...

Le Collectif de lutte contre la dénutrition

Après la première édition en 2020, marquée par quelque 3 000 événements partout en France, la Semaine nationale de la dénutrition revient du 12 au 20 novembre 2021 !

Cet événement prévu dans le Plan National Nutrition Santé doit sensibiliser les citoyens comme les professionnels du soin et de l’accompagnement à propos des enjeux, actions préventives et traitements de cette maladie silencieuse : personnes hospitalisées, personnes âgées à domicile ou en établissement.

Retrouvez toutes les actions de la Semaine de la dénutrition près de chez vous

Plus de 1500 acteurs se mobilisent en 2021 : webinaires, ateliers culinaires, réunions d’informations et de sensibilisation…

Accéder au programme et actions de la Semaine 2021 : https://www.luttecontreladenutrition.fr/semainedeladenutrition-fr/

Dernières actualités

  • Xperience Days 2021, 5e épisode – La crise a-t-elle accéléré la transition vers un « Hôpital durable » ?

    À travers une série de web conférences plurithématiques, les Xperience days 2020-2021 invitent à repenser le système de santé dans un contexte bouleversé par la crise sanitaire. Cette 5ème session a porté sur les évolutions de l’hôpital en matière de RSE, entre nouvelles pratiques écoresponsables, valorisation des déchets et mobilisation collective. Aperçu.

    Lire la suite
  • Choose France : B. Braun investit 15 millions d’euros malgré la crise

    À l’occasion du sommet Choose France qui se tient ce 28 juin, le Groupe allemand B. Braun annonce un investissement de 15 millions d’euros supplémentaires en France en 2021. Cet investissement va permettre d’ouvrir deux nouvelles lignes de production à Sarlat-la-Caneda (24) et à Nogent-le-Rotrou (28) et comprend l’extension de ses établissements de néphrologie, créant ainsi de nouveaux emplois dans l’Hexagone. Par ces engagements, l’acteur du « made in Europe » et deuxième employeur des technologies médicales dans notre pays, réaffirme sa volonté de miser sur la France. Avec ce nouveau programme, B. Braun y aura ainsi investi près de 200 millions d’euros depuis 2015.

    Lire la suite
  • Nutrition parentérale à domicile : diffuser les bonnes pratiques pour renforcer la sécurité

    Les infections liées aux cathéters veineux centraux représentent un frein au déploiement de la nutrition parentérale à domicile. Une (in)formation adaptée, des liens interprofessionnels renforcés et le respect des bonnes pratiques assurent pourtant une mise en œuvre en toute sécurité. Précisions en compagnie du Pr Francisca Joly, du service de Gastroentérologie, MICI et Assistance Nutritive de l’hôpital Beaujon de Clichy (92).

    Lire la suite
Téléchargement du contenu...

Une erreur est survenue. Veuillez réessayer.