Xperience Days 2021 - episode 4 Hôpital et Numérique

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

Xperience Days, 4e épisode - Hôpital et numérique : La crise est-elle un accélérateur de transformation digitale ?

À travers les “Xperience Days”, B. Braun invite à repenser le système de santé dans un contexte bouleversé par la crise sanitaire. La première webconférence de 2021 a porté sur la transformation digitale de l’hôpital, entre déploiement de solutions interopérables, pilotage gouvernemental et appropriation des outils par les soignants et les patients. Aperçu.

Please enable marketing cookies to enable Youtube Video

Réseaux virtuels, big data, intelligence artificielle… Le domaine du numérique appliqué à l’hôpital est vaste et fluctuant. 

„Pour simplifier, on peut considérer qu’il s’agit de l’ensemble des outils et des systèmes communicants susceptibles de faciliter le décloisonnement des pratiques et l’échange d’informations, en gardant à l’esprit que la finalité de la digitalisation de l’hôpital est et restera l’humain. Les années 2020 ouvrent à cet égard une nouvelle dimension, avec une appropriation renforcée des solutions numériques par les patients, de façon à devenir toujours plus acteurs de leur prise en charge. “

– Chanfi Maoulida, fondateur du site Hôpital Web 2.0, membre du Club Digital Santé et Chief Digital Officer au Service de santé des Armées

Une ambition concrétisée dès l’an prochain par la mise à disposition pour tous les citoyens français de leur espace numérique en santé, véritable boîte à outils sécurisée personnalisée et régulièrement enrichie pour fluidifier le parcours de soins et les interactions soignants-soignés. 

Hôpital : rapide à s’adapter, plus lent à évoluer

L’évolution du système sanitaire national se traduit par une remise en question des acteurs de l’hôpital, stimulée par la crise. 

„De fait, les soignants comme le personnel non médical ont déployé une formidable énergie et démontré une grande capacité d’adaptation face à la pandémie, avec un changement complet de la façon de fonctionner, qui intègre désormais pleinement les solutions numériques… pour peu que ces dernières répondent réellement à des fonctions d’usage du quotidien.“

– David Brossier, Maître de conférence et Praticien Hospitalier au service de réanimation pédiatrique du CHU de Caen

Car apporter une réponse concrète aux besoins du terrain reste un préalable indispensable à une bonne intégration des dispositifs numériques. Avec en toile de fond une problématique récurrente : le manque d’interopérabilité logicielle. 

„La faute à 15 années d’errance informatique, qui ont vu les établissements, parfois même les services, s’équiper "au fil de l’eau" sans vision globale ni concertation.“

– Dominique Pon, Directeur Général de la Clinique Pasteur à Toulouse et Responsable Ministériel du Numérique en Santé

Un manque de pragmatisme qui s’explique en partie par l’absence de référentiels mis à dispositions par les autorités de santé, qui n’ont pas su impulser de dynamique collective… jusqu’à ces dernières années.

Partir des fondations pour uniformiser le numérique en santé

Pouvoirs publics, hospitaliers, libéraux… tout le monde reconnaît désormais l’importance de déployer des systèmes communicants interopérables. Une prise de conscience et une mobilisation accélérées par la crise sanitaire, mais qui demandent de la patience pour progresser pas à pas. « La feuille de route 2022 du Gouvernement cadre à cet égard les enjeux et les objectifs pour réussir la transformation digitale de notre système de santé. Nous sommes aujourd’hui attelés à tracer des routes, bâtir des ponts et structurer des réseaux pour relier entre eux les éléments disparates préexistants, aux allures de "bidonville" digital. Une tâche fastidieuse, parfois pénible à supporter pour les soignants et les établissements, mais indispensable pour construire notre santé 2.0 sur des bases solides et non du sable », précise le Responsable Ministériel du Numérique en Santé. Deux milliards d’euros ont été alloués après le Ségur de la santé, pour accompagner chacune des étapes qui mèneront non seulement l’hôpital, mais tout le système de santé, vers une cohérence digitale. . 

Rendez-vous en juin pour le prochain épisode sur le thème de l'Hôpital Durable.

Référence
1) Drees, Études et résultats N°1162, 23/09/2020 mis à jour le 21/12/2020, accessible sur :
https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/publications/etudes-et-resultats/trois-medecins-generalistes-sur-quatre-ont-mis-en-place-la

Dernières actualités

  • B. Braun et HypnoVR : au coeur du bien-être des patients

    Dans une volonté d’améliorer la prise en charge des patients, B. Braun s’associe avec HypnoVR, leader de l’hypnose médicale par réalité virtuelle, pour proposer aux cardiologues interventionnels, aux chirurgiens vasculaires, aux radiologues interventionnels et à leurs équipes une solution innovante non médicamenteuse : l’hypnose médicale par réalité virtuelle.

    Lire la suite
  • Xperience Days 2021, 5e épisode – La crise a-t-elle accéléré la transition vers un « Hôpital durable » ?

    À travers une série de web conférences plurithématiques, les Xperience days 2020-2021 invitent à repenser le système de santé dans un contexte bouleversé par la crise sanitaire. Cette 5ème session a porté sur les évolutions de l’hôpital en matière de RSE, entre nouvelles pratiques écoresponsables, valorisation des déchets et mobilisation collective. Aperçu.

    Lire la suite
  • Choose France : B. Braun investit 15 millions d’euros malgré la crise

    À l’occasion du sommet Choose France qui se tient ce 28 juin, le Groupe allemand B. Braun annonce un investissement de 15 millions d’euros supplémentaires en France en 2021. Cet investissement va permettre d’ouvrir deux nouvelles lignes de production à Sarlat-la-Caneda (24) et à Nogent-le-Rotrou (28) et comprend l’extension de ses établissements de néphrologie, créant ainsi de nouveaux emplois dans l’Hexagone. Par ces engagements, l’acteur du « made in Europe » et deuxième employeur des technologies médicales dans notre pays, réaffirme sa volonté de miser sur la France. Avec ce nouveau programme, B. Braun y aura ainsi investi près de 200 millions d’euros depuis 2015.

    Lire la suite
  • Nutrition parentérale à domicile : diffuser les bonnes pratiques pour renforcer la sécurité

    Les infections liées aux cathéters veineux centraux représentent un frein au déploiement de la nutrition parentérale à domicile. Une (in)formation adaptée, des liens interprofessionnels renforcés et le respect des bonnes pratiques assurent pourtant une mise en œuvre en toute sécurité. Précisions en compagnie du Pr Francisca Joly, du service de Gastroentérologie, MICI et Assistance Nutritive de l’hôpital Beaujon de Clichy (92).

    Lire la suite
  • Le Centre Antoine Lacassagne, innove et sécurise l’administration des chimiothérapies grâce au digital

    Le Centre de Lutte Contre le Cancer de Nice se positionne en pionnier et équipe son service d’Hôpital de Jour d’une solution digitale d’aide à la sécurisation et traçabilité de l’administration des chimiothérapies. Le Centre Antoine Lacassagne devient ainsi le 1er établissement en PACA et le 3e établissement en France à s’équiper de cette solution.

    Lire la suite
Téléchargement du contenu...

Une erreur est survenue. Veuillez réessayer.