7 différences entre l'insuffisance rénale chronique et aiguë

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

Insuffisance rénale chronique & aiguë : quelles sont les 7 différences ?

Les reins sont des organes vitaux, ayant pour fonction essentielle de retirer du sang l’excès de liquide et les déchets issus du métabolisme. Lorsque leur fonction est altérée, le patient est atteint d’insuffisance rénale. Mais comment faire la distinction entre insuffisance rénale chronique terminale (IRCT) et insuffisance rénale aiguë (IRA) ?

Les 7 différences

  Insuffisance rénale chronique terminale Insuffisance rénale aiguë
1. Causes

Génétiques et environnementales

Les pathologies génétiques (néphropathies), l’âge de l’individu et les co-morbidités telles que le diabète et l’hypertension sont des facteurs de risques importants de l’apparition de la maladie. 

Accidentelles

Un accident grave entraînant une hémorragie, une déshydratation sévère, une infection généralisée (septicémie), une intoxication médicamenteuse ou l’obstruction des voies urinaires urinaires sont souvent la cause de l’apparition d’une IRA. 

 

2. Prévalence Près de 89 000 patients sont atteints d’IRCT en 2018. Chaque année, environ 11 000 nouveaux cas sont déclarés (1).

Parmi les patients admis en réanimation, 30 à 50% des patients sont atteints d’IRA (2).

3. Genèse de la maladie

Progressive

L’IRCT est le plus souvent le résultat d’une diminution progressive de la fonction rénale sur une longue période de temps (quelques mois ou quelques années).

Brutale

L’IRA est le résultat d’une perte brutale (quelques jours à quelques heures) de la fonction rénale.

4. Evolution de la maladie

Irréversible

Dans le cas de l’IRCT, les reins sont endommagés de façon irréversible. Le patient sera pris en charge afin de stabiliser l’évolution de la pathologie jusqu’à l’obtention d’un greffon. 

Réversible (transitoire)

L’IRA correspond à une perte de la fonction rénale de manière temporaire. Le patient pris en charge présente de fortes chances de recouvrer complètement sa fonction rénale initiale.  

5. Objectifs de prise en charge

Suppléer

En hémodialyse conventionnelle, l’objectif principal consiste à suppléer la fonction rénale désormais défaillante chez le patient.

Rétablir

Dans le cadre d’une prise en charge d’une l’IRA, l’objectif thérapeutique consiste à recouvrer la fonction rénale initiale.

6. Lieu de prise en charge

Centres/unités de dialyse

Selon l’autonomie du patient, il peut être pris en charge dans un centre de dialyse (centre lourd, unité de dialyse médicalisée, unité d’autodialyse) ou à domicile (hémodialyse à domicile ou dialyse péritonéale).

Unités de réanimation

L’IRA fait suite à une prise en charge hospitalière des malades en réanimation. Elle est donc obligatoirement mise en place en unité de réanimation. 

7. Traitement

Séquentiel

La fréquence et la durée du traitement dépendent du mode de prise en charge du patient.

Un patient pris en charge en hémodialyse conventionnelle réalise 3 séances par semaine d’environ 4h en centre de dialyse.

Un patient pris en charge en hémodialyse quotidienne (dialyse péritonéale) réalise 6 séances par semaine de 2h environ à son domicile.

Continu

La prise en charge d’un patient en IRA se présente sous la forme d’une séance continue (24h/24) et prolongée de 1 à plusieurs jours, en fonction de l’état clinique du patient.  

Sources :
(1)   Rapport REIN, 2018
(2)   Jacobs, F. M., & Brivet, F. G. (2005). Épidémiologie et pronostic des insuffisances rénales aiguës en réanimation. Réanimation, 14(6), 472-482.

Dernières actualités

  • Xperience Days 2021, 5e épisode – La crise a-t-elle accéléré la transition vers un « Hôpital durable » ?

    À travers une série de web conférences plurithématiques, les Xperience days 2020-2021 invitent à repenser le système de santé dans un contexte bouleversé par la crise sanitaire. Cette 5ème session a porté sur les évolutions de l’hôpital en matière de RSE, entre nouvelles pratiques écoresponsables, valorisation des déchets et mobilisation collective. Aperçu.

    Lire la suite
  • Choose France : B. Braun investit 15 millions d’euros malgré la crise

    À l’occasion du sommet Choose France qui se tient ce 28 juin, le Groupe allemand B. Braun annonce un investissement de 15 millions d’euros supplémentaires en France en 2021. Cet investissement va permettre d’ouvrir deux nouvelles lignes de production à Sarlat-la-Caneda (24) et à Nogent-le-Rotrou (28) et comprend l’extension de ses établissements de néphrologie, créant ainsi de nouveaux emplois dans l’Hexagone. Par ces engagements, l’acteur du « made in Europe » et deuxième employeur des technologies médicales dans notre pays, réaffirme sa volonté de miser sur la France. Avec ce nouveau programme, B. Braun y aura ainsi investi près de 200 millions d’euros depuis 2015.

    Lire la suite
  • Nutrition parentérale à domicile : diffuser les bonnes pratiques pour renforcer la sécurité

    Les infections liées aux cathéters veineux centraux représentent un frein au déploiement de la nutrition parentérale à domicile. Une (in)formation adaptée, des liens interprofessionnels renforcés et le respect des bonnes pratiques assurent pourtant une mise en œuvre en toute sécurité. Précisions en compagnie du Pr Francisca Joly, du service de Gastroentérologie, MICI et Assistance Nutritive de l’hôpital Beaujon de Clichy (92).

    Lire la suite
  • Le Centre Antoine Lacassagne, innove et sécurise l’administration des chimiothérapies grâce au digital

    Le Centre de Lutte Contre le Cancer de Nice se positionne en pionnier et équipe son service d’Hôpital de Jour d’une solution digitale d’aide à la sécurisation et traçabilité de l’administration des chimiothérapies. Le Centre Antoine Lacassagne devient ainsi le 1er établissement en PACA et le 3e établissement en France à s’équiper de cette solution.

    Lire la suite
  • B. Braun Medical repense son organisation du travail en misant sur la responsabilité et la confiance

    En imposant le télétravail comme une norme de prévention sanitaire, la pandémie COVID-19 a profondément transformé notre rapport au travail. Du jour au lendemain, les frontières du lieu de travail sont devenues particulièrement floues. B. Braun Medical a su en faire une opportunité d’amélioration de l’organisation des équipes et de la qualité de vie au travail pour les prochaines années. La Direction et l’intégralité de ses Partenaires Sociaux ont donc signé un nouvel accord d’entreprise sur le télétravail.

    Lire la suite
Téléchargement du contenu...

Une erreur est survenue. Veuillez réessayer.