B. Braun, les HCL et la sérialisation

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

B. Braun et les HCL pionniers des codes agrégés contre la contrefaçon

Le processus mis en place par B. Braun sur ses lignes de production compile en un seul code agrégé l’ensemble des numéros de série d’un lot homogène de médicaments. Un gain de temps pour le pharmacien hospitalier qui « flashe » le code à réception de la palette. C’est le cas aux Hospices Civils de Lyon, premier établissement en Europe à appliquer cette innovation impulsée par la législation contre les médicaments falsifiés.

À chaque commande réceptionnée, le rituel est le même : le personnel de la pharmacie sort les boîtes une à une pour les scanner et rentrer leur identifiant unique dans le système informatique. Cet identifiant est envoyé vers la base de données France MVS1 afin de vérifier qu’il ne s’agit pas d’une contrefaçon. Imposée par la législation européenne depuis 2019, cette sérialisation est aussi importante pour lutter contre la fraude que fastidieuse et chronophage à accomplir au quotidien. Le potentiel du numérique ouvre toutefois la porte à de nouveaux outils, susceptibles de faciliter le processus. B. Braun propose ainsi un code agrégeant l’ensemble des identifiants de ses palettes homogènes sur plus de 30 références de médicaments d’usage fréquent. 

Gain de temps pour les HCL

„Avec les codes datamatrix agrégés, un seul scan suffit pour désactiver la totalité du contenu de la palette. Une vérification qualité est effectuée sur un petit échantillon de boîtes, mais le temps gagné reste considérable.“

– Gilles Aulagner, praticien hospitalier à la pharmacie centrale des Hospices Civils de Lyon

Le deuxième groupe hospitalier de France cherche constamment à améliorer son fonctionnement logistique et profite du partenariat tissé avec B. Braun pour simplifier sa sérialisation. 

„Nous avons environ 6 millions de boîtes à désactiver par an aux HCL, ce qui équivaut à 8 équivalents temps plein (ETP), mais les technologies comme le code agrégé devraient à terme nous permettre d’atteindre un taux de 60 à 70 % d’identifiants uniques regroupés en un seul datamatrix. Cela permet d’envisager une charge de travail très sensiblement réduite à la réception des commandes. “

Une première européenne

En adaptant ses outils de production de façon à émettre un code agrégé en bout de ligne, B. Braun participe à répondre aux enjeux de lutte contre les faux médicaments, mais aussi d’évolution du système de santé. Les HCL sont ainsi le premier groupe hospitalier d’Europe à bénéficier des codes agrégés, appelés de leurs vœux par tous les pharmaciens. 

„Le process est extrêmement simple à implanter. Aux Hospices Civils de Lyon, il ne s’est pas passé plus de trois semaines entre le début des discussions et la mise en place des solutions techniques. Et nous n’avons aucun problème à déplorer depuis. Mon seul regret ? Que ce procédé ne puisse pas encore être utilisé dans le cadre d’une approche plus globale de la traçabilité des médicaments.“

En attendant une éventuelle déclinaison de la technologie à d’autres applications, B. Braun continue de déployer ses codes agrégés, pour permettre à toutes les PUI (pharmacie à usage intérieur)  de mettre plus facilement en œuvre la sérialisation. 

Références :
1. Medicines Verification System (plateforme nationale de vérification des médicaments). Plus d’informations sur www.france-mvo.fr

Dernières actualités

  • B. Braun rejoint la French Fab et réaffirme son engagement pour le tissu industriel français

    B. Braun, premier employeur des technologies médicales en France et qui compte cinq sites industriels sur le territoire, annonce rejoindre la French Fab, « l’étendard de l’industrie française ». Implanté en France depuis 1976, le groupe familial allemand est un acteur majeur du « made in Europe » et fait de la France une vitrine d’excellence de son savoir-faire. Il réaffirme aujourd’hui la pérennité de cet engagement à choisir la France comme un pays clé de son développement.

    Lire la suite
  • Insuffisance rénale chronique & aiguë : quelles sont les 7 différences ?

    Les reins sont des organes vitaux, ayant pour fonction essentielle de retirer du sang l’excès de liquide et les déchets issus du métabolisme. Lorsque leur fonction est altérée, le patient est atteint d’insuffisance rénale. Mais comment faire la distinction entre insuffisance rénale chronique terminale (IRCT) et insuffisance rénale aiguë (IRA) ?

    Lire la suite
  • B. Braun : l’environnement en tête

    Acteur sociétal engagé, B. Braun promeut une démarche éco-responsable au sein de ses entités. Son ambition : apporter des alternatives aux produits les plus polluants et mettre au point des process de fabrication et de logistique, pour réduire son empreinte industrielle.

    Lire la suite
  • B. Braun et la Nouvelle-Aquitaine partenaires pour une filière de santé performante

    B. Braun, premier employeur des technologies médicales en France, annonce une collaboration de trois ans avec la Région Nouvelle-Aquitaine, où trois de ses sites industriels sont implantés. Ce partenariat vise à soutenir le développement de l’entreprise dans la région et favoriser les synergies avec les autres acteurs de l’écosystème. Un accord emblématique à l’heure du débat sur la souveraineté sanitaire.

    Lire la suite
  • Infirmier diplômé d’Etat libéral (IDEL) et digital : comment accompagner les évolutions du métier

    Daniel Jollivet est un infirmier diplômé d’Etat qui exerce en tant qu’infirmier libéral dans la région de Toulouse depuis plus de 30 ans. Il est aujourd’hui à la tête d’un centre de cicatrisation, véritable « maison de santé », dans lequel il exerce avec plusieurs partenaires soignants, médecins et infirmiers. En 30 ans, Daniel a pu voir le métier d’IDEL grandement évoluer. Il revient aujourd’hui sur cette transformation, en particulier sur les dernières années qui ont vu apparaître le numérique et le digital.

    Lire la suite
Téléchargement du contenu...

Une erreur est survenue. Veuillez réessayer.