Sport et dialyse la lutte contre la sédentarité

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

Sport et dialyse : B. Braun Avitum et la lutte contre la sédentarité

Les bienfaits d’une activité sportive malgré le quotidien chargé d’un patient dialysé, c’est le challenge que s’est lancé le centre de Néphrologie et d’Hémodialyse B. Braun Avitum d’Antibes, la Riviera. A l’occasion du colloque Sport et Santé à Antibes, les Docteurs Verdier, Jeribi et Chalmin présentaient leur programme d’Activité Physique Adaptée (APA), déjà proposé aux patients du centre.

La sédentarité est un phénomène presque habituel dans la vie d’une personne dialysée : passant une grande partie de son temps immobile lors de séances de dialyse, en général 3 fois par semaine et 4h d’affilées, il est souvent difficile d’associer une activité physique suffisante à son quotidien.

Selon les études, les personnes dialysées sont extrêmement concernées par la sédentarité, qui engendre des effets néfastes sur sa santé : baisse de moral, augmentation du taux de mortalité et baisse de la qualité de vie… un cercle vicieux qui pourtant n’est pas une fatalité.

Depuis mars 2016, la loi de « modernisation de notre système de santé » reconnait l’utilité thérapeutique non médicamenteuse de la pratique sportive pour les personnes touchées par des affections de longue durée (ALD).

Dans cette démarche, et pour lutter contre la sédentarité en permettant aux patients dialysés de bénéficier des bienfaits du sport, les équipes soignantes du Centre Nephrologie et d’Hémodialyse B. Braun Avitum d’Antibes, la Riviera ont développé un programme d’Activité Physique Adapté. 

En quoi consiste le programme d’activité physique adapté ?

Le programme d’Activité Physique Adapté (APA) accompagne les patients du centre à travers plusieurs étapes. 

Tout commence par une évaluation de la sédentarité du patient et de sa réserve physique. Elle est assurée par un médecin et par un coach sportif, afin de pouvoir au mieux adapter le programme à ses capacités. Pour suivre son activité, le patient sera ensuite suivi par un coach sportif diplômé de la faculté des sciences du sport STAPS, qui se chargera de l’encadrer et de s’assurer de son bien-être et de l’amélioration de sa qualité de vie.

Une grande nouveauté : le vélo-dialyse

C’est dans l’étape suivante que se trouve la grande nouveauté : le « vélo-dialyse ». Aujourd’hui, le centre est équipé de 2 pédaliers attachés au lit afin que la personne puisse faire une activité sportive pendant sa séance de dialyse (environ 30 min selon son programme), pour tonifier le bas du corps et améliorer son endurance sans pour autant gêner la séance. 

Le programme est ensuite complété par des exercices de renforcement musculaire afin de progresser, sans risquer de se blesser, et continuer à développer son endurance.

Pour mettre en pratique ce programme, le Centre de Néphrologie et d’Hémodialyse B. Braun Avitum d’Antibes a tissé un partenariat avec l’association B2S afin de pouvoir s’assurer de la présence d’un coach sportif diplômé et pouvant prendre en charge cette Activité Physique Adaptée, sous la supervision d’un médecin néphrologue. Une équipe complète avec un seul objectif : le bien-être du patient.

Prochaine étape : la prévention !

Fort de cette expérience plus que probante depuis 3 ans maintenant, le centre de Néphrologie d’Antibes souhaite aller encore plus loin, puisqu’il se propose d’étendre cette démarche aux patients qui ne sont pas encore en dialyse.

En effet, le Centre de Néphrologie et d’Hémodialyse B. Braun Avitum d’Antibes participe à la mise en place d’une démarche de prévention de la maladie rénale, développée par le ministère de la santé, et renforce son partenariat avec l’association B2S en mettant à disposition un atelier hebdomadaire d’activité physique adaptée pour les patients ayant une maladie rénale chronique de stade 4 ou 5.

Cet atelier qui se déroulera à proximité du centre a pour objectif d’associer une activité physique tout en créant du lien entre les patients à travers une activité commune.

 

Sources :

Enquête concernant la pratique et la perception de l’activité physique auprès de 642 patients dialysés en Île-de-France : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1769725517302857
Activité physique chez les patients dialysés : comment et pourquoi l’évaluer et mettre en place un programme ? – Néphrologie & Thérapeutique 10 (2014) 151-158
Activité physique et maladie rénale chronique : quelles relations en 2013 ? – Néphrologie & Thérapeutique 10 (2014) 86-93

Découvrez tous les articles

  • COVID-19 : règles de sécurité renforcées dans les centres B. Braun Avitum pour assurer les soins aux patients dialysés

    Face au caractère inédit de l’épidémie de COVID-19, B. Braun Avitum France a déployé dans ses 18 centres de dialyse en France des mesures visant à protéger les patients accueillis et le personnel. L’enjeu est d’assurer la continuité de soins vitaux à des patients insuffisants rénaux chroniques, pouvant être particulièrement exposés et fragiles dans ce contexte de crise sanitaire.

    Lire la suite
  • Cancer colorectal : une chirurgie de précision pour de meilleures suites opératoires

    Le dépistage et le traitement du cancer colorectal bénéficient des dernières innovations technologiques. Les dispositifs médicaux jouent un rôle particulièrement important dans la chirurgie, avec pour objectif d’améliorer le pronostic et la qualité de vie des patients. Précisions du Dr Alexandre Smirnoff, chef du service de Chirurgie Viscérale, digestive et endocrinienne du CH de La Rochelle.

    Lire la suite
  • COVID-19 : les mesures prises par B. Braun en France

    La mission et le devoir de B. Braun est de protéger et d’améliorer la santé des personnes à travers le monde. C'est la raison pour laquelle, afin de limiter la propagation du virus SRAS-Cov-2, nous avons décidé depuis le 13/03/2020, de réduire drastiquement toutes les activités impliquant une présence d’un collaborateur B. Braun dans les établissements de santé.

    Lire la suite
  • Coronavirus : comment réduire les risques ?

    À l’heure où la France renforce ses mesures contre la propagation du coronavirus, dans une situation devenue pandémique, l’hygiène des mains et autres gestes de protection sont plus que jamais essentiels. B. Braun, acteur engagé dans la sécurité des patients et des soignants, rappelle les recommandations à suivre.

    Lire la suite
  • Le saviez-vous : qu’est-ce qu’un patient DIVA ?

    Certains patients qui doivent recevoir un traitement par perfusion intraveineuse ont des veines difficiles d’accès. Techniquement, on les appelle des patients DIVA (« Difficult Intravenous Access Scale »). Non en raison de leur caractère, mais pour exprimer cet accès veineux difficile (AVD en français). Trois points clés pour leur prise en charge.

    Lire la suite
Téléchargement du contenu...

Une erreur est survenue. Veuillez réessayer.