Cancer colorectal Une chirurgie de précision

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

Cancer colorectal : une chirurgie de précision pour de meilleures suites opératoires

Le dépistage et le traitement du cancer colorectal bénéficient des dernières innovations technologiques. Les dispositifs médicaux jouent un rôle particulièrement important dans la chirurgie, avec pour objectif d’améliorer le pronostic et la qualité de vie des patients. Précisions du Dr Alexandre Smirnoff, chef du service de Chirurgie Viscérale, digestive et endocrinienne du CH de La Rochelle.

Le cancer colorectal est le 3e cancer le plus fréquent et le 2e plus mortel en France1

„Les facteurs de risque de développer un cancer colorectal sont multiples. Certains peuvent être modulés : sédentarité, surpoids, alimentation (trop) carnée, alcool, tabac. D’autres sont en revanche indépendants du mode de vie, comme les prédispositions génétiques ou l’âge. Le dépistage repose sur la détection de sang occulte dans les selles. Mais toutes les lésions ne saignent pas, si bien qu’un nombre important de cas sont détectés à un stade avancé, avec de possibles complications de type métastase(s), occlusion, hémorragie chronique, altération de l’état général..“

– Dr Smirnoff

La chirurgie, traitement de choix

Une fois le diagnostic posé et la situation évaluée, les options thérapeutiques sont étudiées collégialement par l’équipe pluridisciplinaire, afin de déterminer l’approche la plus adaptée. 

„Parmi les trois traitements standards en oncologie, la radiothérapie reste marginale. Une chimiothérapie peut pour sa part être proposée en amont et/ou en aval du geste principal : la chirurgie. La résection réalisée vise à éliminer tout ou le maximum de tissu atteint. La technique utilisée est très codifiée et s’appuie sur des recommandations issues de l’analyse des publications internationales, pour donner le plus de chance au patient et avoir le moins de récidives. “

– Dr Smirnoff

La chirurgie ouverte cède progressivement sa place à la cœlioscopie mini-invasive. « Une évolution dans le sens de l’histoire, puisque la qualité des images coelioscopiques actuelles offre un visuel de haute qualité pour accéder à tous les espaces de la cavité abdominale et obtenir un résultat aussi efficace qu’en chirurgie classique, avec moins de séquelles. »

Appui technologique capital

Outre le savoir-faire du praticien, le résultat de l’intervention repose beaucoup sur les dispositifs médicaux : « Visualisation de la zone opérée, coagulation des vaisseaux sectionnés, agrafage mécanique pour anastomoser (rabouter) les segments sains entre eux… et garantir l’étanchéité du montage, dont dépend pour une large part la bonne évolution du patient. nous sommes particulièrement tributaires de l’ingéniosité et de la qualité des dispositifs médicaux, confirme le Dr Smirnoff, qui salue l’arrivée de solutions toujours plus ergonomiques et performantes. »

Vers une chirurgie ambulatoire du cancer colorectal ?

Au final, le patient est le premier bénéficiaire des progrès technologiques, qui assurent un retour à domicile rapide et une qualité de vie améliorée. 

„De nos jours, nous faisons le maximum pour privilégier l’anastomose et éviter d’imposer une poche permanente. Nous avons surtout beaucoup travaillé avec les médecins anesthésistes pour une prise en charge la plus confortable possible : renutrition préalable, analgésie et durée d’intervention minimales, cœlioscopie mini-invasive. Certains centres, comme celui de La Rochelle, commencent même à proposer une chirurgie ambulatoire à certains patients présélectionnés : opérés le matin, ils peuvent rentrer chez eux le soir même. “

– Dr. Smirnoff

Et demain ? Les dispositifs devraient aider à mieux visualiser l’extension tumorale, parfois très dispersée, pour ajuster l’intervention en temps réel. À la clé : le passage d’un acte standardisé à une chirurgie plus personnalisée.

B. Braun en oncologie : une expertise transversale

L’engagement de B. Braun en cancérologie se traduit à plusieurs niveaux, de l’hôpital au domicile. Chirurgie laparoscopique, visualisation 3D, sécurisation de l’administration des chimiothérapies, stomathérapie et solutions de nutrition… Plusieurs divisions de B. Braun joignent leurs efforts complémentaires pour outiller les professionnels de santé dans la réalisation d’actes de soins moins invasifs et plus sûrs, et pour améliorer la qualité de vie des patients. 

Références :

1 Données INCa 2018, accessibles sur https://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Les-chiffres-du-cancer-en-France/Epidemiologie-des-cancers/Les-cancers-les-plus-frequents/Cancer-colorectal (dernière consultation en mars 2020)

Dernières actualités

Rechercher des actualités
Filtre de période de temps
Recherche
Téléchargement du contenu...

Une erreur est survenue. Veuillez réessayer.