Cancer colorectal Une chirurgie de précision

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

Cancer colorectal : une chirurgie de précision pour de meilleures suites opératoires

Le dépistage et le traitement du cancer colorectal bénéficient des dernières innovations technologiques. Les dispositifs médicaux jouent un rôle particulièrement important dans la chirurgie, avec pour objectif d’améliorer le pronostic et la qualité de vie des patients. Précisions du Dr Alexandre Smirnoff, chef du service de Chirurgie Viscérale, digestive et endocrinienne du CH de La Rochelle.

Le cancer colorectal est le 3e cancer le plus fréquent et le 2e plus mortel en France1

„Les facteurs de risque de développer un cancer colorectal sont multiples. Certains peuvent être modulés : sédentarité, surpoids, alimentation (trop) carnée, alcool, tabac. D’autres sont en revanche indépendants du mode de vie, comme les prédispositions génétiques ou l’âge. Le dépistage repose sur la détection de sang occulte dans les selles. Mais toutes les lésions ne saignent pas, si bien qu’un nombre important de cas sont détectés à un stade avancé, avec de possibles complications de type métastase(s), occlusion, hémorragie chronique, altération de l’état général..“

– Dr Smirnoff

La chirurgie, traitement de choix

Une fois le diagnostic posé et la situation évaluée, les options thérapeutiques sont étudiées collégialement par l’équipe pluridisciplinaire, afin de déterminer l’approche la plus adaptée. 

„Parmi les trois traitements standards en oncologie, la radiothérapie reste marginale. Une chimiothérapie peut pour sa part être proposée en amont et/ou en aval du geste principal : la chirurgie. La résection réalisée vise à éliminer tout ou le maximum de tissu atteint. La technique utilisée est très codifiée et s’appuie sur des recommandations issues de l’analyse des publications internationales, pour donner le plus de chance au patient et avoir le moins de récidives. “

– Dr Smirnoff

La chirurgie ouverte cède progressivement sa place à la cœlioscopie mini-invasive. « Une évolution dans le sens de l’histoire, puisque la qualité des images coelioscopiques actuelles offre un visuel de haute qualité pour accéder à tous les espaces de la cavité abdominale et obtenir un résultat aussi efficace qu’en chirurgie classique, avec moins de séquelles. »

Appui technologique capital

Outre le savoir-faire du praticien, le résultat de l’intervention repose beaucoup sur les dispositifs médicaux : « Visualisation de la zone opérée, coagulation des vaisseaux sectionnés, agrafage mécanique pour anastomoser (rabouter) les segments sains entre eux… et garantir l’étanchéité du montage, dont dépend pour une large part la bonne évolution du patient. nous sommes particulièrement tributaires de l’ingéniosité et de la qualité des dispositifs médicaux, confirme le Dr Smirnoff, qui salue l’arrivée de solutions toujours plus ergonomiques et performantes. »

Vers une chirurgie ambulatoire du cancer colorectal ?

Au final, le patient est le premier bénéficiaire des progrès technologiques, qui assurent un retour à domicile rapide et une qualité de vie améliorée. 

„De nos jours, nous faisons le maximum pour privilégier l’anastomose et éviter d’imposer une poche permanente. Nous avons surtout beaucoup travaillé avec les médecins anesthésistes pour une prise en charge la plus confortable possible : renutrition préalable, analgésie et durée d’intervention minimales, cœlioscopie mini-invasive. Certains centres, comme celui de La Rochelle, commencent même à proposer une chirurgie ambulatoire à certains patients présélectionnés : opérés le matin, ils peuvent rentrer chez eux le soir même. “

– Dr. Smirnoff

Et demain ? Les dispositifs devraient aider à mieux visualiser l’extension tumorale, parfois très dispersée, pour ajuster l’intervention en temps réel. À la clé : le passage d’un acte standardisé à une chirurgie plus personnalisée.

B. Braun en oncologie : une expertise transversale

L’engagement de B. Braun en cancérologie se traduit à plusieurs niveaux, de l’hôpital au domicile. Chirurgie laparoscopique, visualisation 3D, sécurisation de l’administration des chimiothérapies, stomathérapie et solutions de nutrition… Plusieurs divisions de B. Braun joignent leurs efforts complémentaires pour outiller les professionnels de santé dans la réalisation d’actes de soins moins invasifs et plus sûrs, et pour améliorer la qualité de vie des patients. 

Références :

1 Données INCa 2018, accessibles sur https://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Les-chiffres-du-cancer-en-France/Epidemiologie-des-cancers/Les-cancers-les-plus-frequents/Cancer-colorectal (dernière consultation en mars 2020)

Dernières actualités

Rechercher des actualités
Filtre de période de temps
Recherche
  • Automatiser la perfusion pour sécuriser les soins intensifs

    Incontournable en urgences vétérinaires, la perfusion automatisée allie sécurité, précision et simplicité d’emploi. Ses performances participent à sa démocratisation et à sa diffusion aux autres champs d’une médecine vétérinaire toujours plus proche de son homologue humaine. Précisions sur fond de présentation du SIAMU de VetAgro Sup, Campus vétérinaire, en compagnie des docteurs Céline Pouzot-Nevoret et Isabelle Goy-Thollot, responsables de la structure.

    Lire la suite
  • 10 questions sur… La rétention urinaire

    Quand on parle troubles de la continence, on pense souvent incontinence et fuites, et moins rétention urinaire. Alors que les urologues de France se réunissent au congrès de l’Association française d’urologie du 20 au 23 novembre, quels sont les enjeux liés à ce trouble tout aussi tabou et gênant, comment bien vivre avec ? La réponse en 10 questions.

    Lire la suite
  • Stérilisation à l’hôpital : opération « zéro bactérie »

    Pinces, endoscopes, scies … stériliser les dispositifs médicaux obéit à des règles très strictes, particulièrement en France. L’enjeu est d’éviter les infections bien sûr, mais aussi de remettre aux équipes de bloc des compositions prêtes à l’emploi. Plongée dans un univers fermé, sécurité oblige ! avec Martine Le Verger, Pharmacien responsable Stérilisation au CHU de Tours (37).

    Lire la suite
  • Chirurgie mini-invasive : la reconstruction à cœur

    Les progrès technologiques favorisent l’essor d’une chirurgie cardiaque mini-invasive de haute précision. Opérer par incision entre les côtes plutôt qu’en ouvrant le thorax minimise le traumatisme peropératoire pour le patient et renforce l’efficience budgétaire pour les établissements de santé. Illustration avec la chirurgie de la valve mitrale, en 5 questions au Dr. Patrick Périer, chirurgien expert au centre cardiovasculaire de Bad Neustadt, Allemagne.

    Lire la suite
  • Quand le repérage échographique facilite péridurale et rachianesthésie

    Une innovation présentée au congrès de la SFAR (19-21 septembre, Paris). Issue d’un partenariat entre B. Braun et la start-up américaine Rivanna.

    Lire la suite
  • Grâce aux ultrasons, l’anesthésie voit de plus en plus loin

    L’échographie, technique d’imagerie utilisant les ultrasons, est devenue l’alliée inséparable de l’anesthésie loco-régionale (ALR). Ce mode d’anesthésie, porté par plusieurs vagues d’innovations technologiques, vise à favoriser la récupération du patient et réduire la durée d’hospitalisation(1).

    Lire la suite
  • Sport et Mucoviscidose : L’histoire de Louis, collaborateur B. Braun

    Louis, 25 ans, travaille depuis 2 ans chez B. Braun Medical à Saint-Jean-de-Luz en tant que technicien R&D. Louis est un grand sportif : basket, volley, vtt, ski, trail… depuis son enfance, il aime se dépenser et relever des défis toujours plus stimulants. Mais Louis n’est pas un sportif comme les autres : il est atteint de mucoviscidose depuis sa naissance.

    Lire la suite
  • Antibiothérapie : bénéfices et points de vigilance

    L’antibiothérapie - ou traitement par antibiotiques - est utilisée pour traiter et prévenir des infections bactériennes. Outre l’antibiothérapie par voie orale, il existe une autre voie d’administration, moins connue du grand public mais nécessaire dans des situations où la voie orale n’est pas indiquée : c’est l’antibiothérapie par perfusion. Généralement réalisée à l’hôpital, elle s’effectue également au domicile des patients, pour tenter d’améliorer leur qualité de vie(1).

    Lire la suite
  • Avec Angioplastie sans frontière, B. Braun se mobilise pour les malades du cœur dans les pays démunis

    Cause de millions de morts précoces chaque année(1), les maladies cardiovasculaires sont surreprésentées et insuffisamment traitées dans les pays en développement. Former les médecins de ces pays aux techniques récentes de la cardiologie interventionnelle, c’est le rôle d’Angioplastie sans frontière, qui a reçu de la part de B. Braun 100 stents - petits implants métalliques destinés à maintenir les artères ouvertes - pour l’aider dans sa mission.

    Lire la suite
  • De la chirurgie cardiaque ouverte à la chirurgie mini-invasive

    Les progrès technologiques des 20 dernières années ont révolutionné la chirurgie cardiaque permettant désormais d’opérer certaines maladies du cœur sans avoir à ouvrir le sternum. Le Professeur Kasra Azarnoush, Chirurgien thoracique et cardiovasculaire a pratiqué la chirurgie mini-invasive au CHU Gabriel Montpied à Clermont-Ferrand pendant 1 an, puis au CHU de Saint-Etienne où il utilise un matériel de visualisation 3D. Tour d’horizon de cette technique chirurgicale en plein essor.

    Lire la suite
Téléchargement du contenu...

Une erreur est survenue. Veuillez réessayer.