Automatiser la perfusion Pour sécuriser les soins intensifs

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

Automatiser la perfusion pour sécuriser les soins intensifs

Incontournable en urgences vétérinaires, la perfusion automatisée allie sécurité, précision et simplicité d’emploi. Ses performances participent à sa démocratisation et à sa diffusion aux autres champs d’une médecine vétérinaire toujours plus proche de son homologue humaine. Précisions sur fond de présentation du SIAMU de VetAgro Sup, Campus vétérinaire, en compagnie des docteurs Céline Pouzot-Nevoret et Isabelle Goy-Thollot, responsables de la structure.

Quelles sont les spécificités du SIAMU, centre d’urgence, de réanimation et de soins intensifs pour animaux de compagnie de VetAgro Sup, Campus Vétérinaire de Lyon ?

Quelles sont les spécificités du SIAMU, centre d’urgence, de réanimation et de soins intensifs pour animaux de compagnie de VetAgro Sup, Campus Vétérinaire de Lyon ?

Isabelle Goy-Thollot : L’unité, qui va avoir vingt ans, est la première en France à avoir associé urgences et soins intensifs dans la prise en charge des chats et des chiens. Ouvert 24 heures sur 24/7jours sur 7, le SIAMU reçoit des animaux en provenance des propriétaires, de vétérinaires référents, des autres services de l’École vétérinaire… Seul point commun : tous sont dans un état (très) grave, nécessitant une expertise et des dispositifs spécialisés, de la pompe à perfusion au dialyseur en passant par le ventilateur mécanique.

Céline Pouzot-Nevoret : À l’instar des établissements spécialisés de médecine humaine, nous proposons des prestations de pointe en urgences et réanimation, avec des capacités de prise en charge très importantes. Nos 22 cages d’hospitalisation dont 11 de réanimation accueillent une moyenne de douze animaux par jour, avec des pointes supérieures à vingt. Les infrastructures et le matériel doivent suivre ! 

Qu’apporte la perfusion automatisée dans le contexte d’urgence ?

C. P-N : Les pompes à perfusion et pousse-seringues automatisés ont transformé les soins intensifs en médecine vétérinaire. Ils permettent de contrôler précisément les débits d’administration : en effet, on sait aujourd’hui que l’administration de fluides doit être adaptée précisément à chaque animal malade, et que la sous-perfusion ou la sur-perfusion sont toutes les deux à l’origine d’une augmentation de la durée d’hospitalisation, de la morbidité et dans certains cas, de la mortalité.

I. G-T : Le matériel de perfusion automatique doit être fiable et précis. Ainsi, nous privilégions les fournisseurs développant des dispositifs dans la médecine humaine, pour leur expertise, la qualité et la maintenance des appareils. Mais ils doivent également être capables de répondre aux spécificités animales. S’il le fait qu’un homme se débatte, arrache ou morde les cathéters n’est pas une généralité, il est en revanche beaucoup plus fréquent qu’un chien ou un chat le fasse...

Comment le SIAMU accompagne-t-il le développement de l’innovation ?

I. G-T : Nos échanges avec les industriels accélèrent les évolutions technologiques, car rien ne vaut la mise en situation « réelle ».  Nous sommes à même d’identifier bien plus rapidement que les simulations des constructeurs les fragilités, les dysfonctionnements, les complexités d’utilisation... Notre retour d’expérience est alors intégré aux nouveaux modèles.

C. P-N : Outre une ergonomie optimisée, les appareils à perfusion automatisée de dernière génération proposent également des services innovants. Nous venons par exemple d’installer au SIAMU une solution de suivi connectée, de façon à pouvoir visualiser l’ensemble des pompes sur un seul moniteur. Cela représente un gain d’efficacité et de sécurité pour les infirmières, qui ont désormais une vision globale de ce qui se passe dans la structure.

Quel est l’impact de ce type d’innovation sur l’évolution des
pratiques ?

I. G-T : La capacité d’administrer plusieurs traitements simultanés en continu est une révolution en cours. Dans le passé, les appareils de technologie potentiellement complexe pouvaient inspirer quelques réticences. C’est de moins en moins le cas. De fait, l’emploi de perfuseurs automatisés se démocratise et c’est tant mieux. Ils ne sont pas uniquement destinés aux grosses structures de soins intensifs, car chaque cabinet peut être à même de répondre ponctuellement à une situation critique.

C. P-N : Sans oublier l’utilisation des perfusions continues de médicaments, comme des sédatifs ou des antalgiques, dont l’utilisation se développe à grande vitesse chez l’animal. Enfin, soulignons que les maîtres eux-mêmes sont toujours mieux informés et en quête de technologies innovantes pour optimiser la prise en charge de leurs animaux de compagnie.

Découvrez B. Braun Vetcare

B. Braun VetCare met à la disposition des vétérinaires une large gamme de produits répondant à leurs besoins quotidiens ou particuliers : cathéters, seringues, pompes à perfusion, colonne de chirurgie 3D… et propose également des services et formations pour les vétérinaires et les ASV.

Découvrez tous les articles

  • Quand les organes défaillent… la suppléance repousse les limites !

    Les thérapies extra-corporelles sont utilisées en réanimation pour suppléer des fonctions vitales : celles des reins, mais aussi des poumons, du cœur, du foie… parfois même simultanément grâce aux progrès de la technologie. Le point avec le Dr Olivier Joannes-Boyau (Bordeaux) et le Dr Thomas Rimmelé (Lyon).

    Lire la suite
  • Sport et dialyse : B. Braun Avitum et la lutte contre la sédentarité

    Les bienfaits d’une activité sportive malgré le quotidien chargé d’un patient dialysé, c’est le challenge que s’est lancé le centre de Néphrologie et d’Hémodialyse B. Braun Avitum d’Antibes, la Riviera. A l’occasion du colloque Sport et Santé à Antibes, les Docteurs Verdier, Jeribi et Chalmin présentaient leur programme d’Activité Physique Adaptée (APA), déjà proposé aux patients du centre.

    Lire la suite
  • Changer de vision sur la péridurale

    Gustave sourit. Il est heureux. Du haut de ses 49 centimètres, le nouveau-né découvre la vie et surtout… le visage radieux de sa maman. Marylou admire son petit garçon, dont elle a pu vivre pleinement la naissance. Sa crainte initiale de la péridurale, annoncée comme compliquée du fait de ses problèmes de dos, s’est totalement dissipée, avec l’aide de l’échographie de repérage.

    Lire la suite
  • 2ème édition de la « Digital Week » sur le Campus B. Braun

    En accord avec sa stratégie numérique, B. Braun organise chaque année la Digital Week, une semaine dédiée à la sensibilisation des collaborateurs aux innovations digitales et aux nouvelles technologies du secteur de la santé. Cette année, focus sur l’empowerment des patients grâce au digital.

    Lire la suite
  • 110 ans d’innovations : la suture ne perd pas le fil !

    Inséparable des progrès de la chirurgie, la suture est la combinaison fil-aiguille qui permet de rapprocher les berges d’une plaie. Née en Egypte il y a 4 000 ans, elle est entrée dans l’ère industrielle grâce à B. Braun il y a 110 ans. Depuis, le fil chirurgical n’a cessé de se réinventer pour répondre aux besoins des patients et des chirurgiens, comme l’explique Olivier Sellal, responsable de la pharmacie centrale du CHU de Nantes.

    Lire la suite
Téléchargement du contenu...

Une erreur est survenue. Veuillez réessayer.