Antibiothérapie : bénéfices et points de vigilance

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

Antibiothérapie : bénéfices et points de vigilance

L’antibiothérapie - ou traitement par antibiotiques - est utilisée pour traiter et prévenir des infections bactériennes. Outre l’antibiothérapie par voie orale, il existe une autre voie d’administration, moins connue du grand public mais nécessaire dans des situations où la voie orale n’est pas indiquée : c’est l’antibiothérapie par perfusion. Généralement réalisée à l’hôpital, elle s’effectue également au domicile des patients, pour tenter d’améliorer leur qualité de vie(1).

L’antibiothérapie : des bénéfices majeurs

Impulsée par la découverte majeure de la pénicilline au XXème siècle, l’antibiothérapie s’est développée pour soigner les infections bactériennes autrefois mortelles. Depuis, l’antibiothérapie apporte un bénéfice démontré aux patients lorsqu’il s’agit de traiter une infection bactérienne avérée*.

Chacun connait l’antibiothérapie par voie orale, mais pour certaines maladies, telles que la mucoviscidose, les infections sur prothèses ou encore les endocardites infectieuses, l’antibiothérapie par perfusion sera plus adaptée. Longtemps réservées à l’hôpital, les perfusions d’antibiotiques s’effectuent aujourd’hui également à domicile, au moyen de dispositifs adaptés comme les diffuseurs portables. 

Antibiothérapie à domicile : quels sont ses avantages ?

La prise en charge à domicile pour l’antibiothérapie par perfusion (ou Antibiothérapie Parentérale Ambulatoire - APA), permet de réduire les coûts associés à une hospitalisation, tout en restant une alternative aussi sûre et efficace1,2,3.

De plus, cette modalité de traitement peut offrir aux patients une plus grande qualité de vie1

Des points de vigilance pour lutter contre l’antibiorésistance

Mais l’antibiothérapie, malgré son efficacité reconnue, n’est pas sans risque, et nécessite une vigilance. Cette thérapie se heurte au phénomène mondial des bactéries résistantes7. En raison d’une mauvaise utilisation des antibiotiques (traitement trop court ou trop long, posologie inadaptée…), les bactéries peuvent développer un système de défense contre les effets de ces médicaments : c’est l’antibiorésistance. Certaines souches sont même devenues multirésistantes, c’est à dire résistantes à plusieurs antibiotiques8.

Comment prévenir l’antibiorésistance ?

Il existe plusieurs moyens pour lutter contre l’antibiorésistance9, privilégier la voie orale notamment, mais aussi :

B. Braun et sa contribution au domaine de l'antibiothérapie

B. Braun développe, produit et commercialise des solutions pour l’antibiothérapie par perfusion intraveineuse, qu’il s’agisse de cathéters, de perfuseurs ou de diffuseurs portables. La société apporte son savoir-faire à la sécurisation des perfusions d’antibiotiques, en proposant notamment un système de rinçage intégré au perfuseur, destiné à encourager le rinçage systématique de la ligne de perfusion en fin de traitement.

*toute antibiothérapie doit être réalisée sur prescription médicale

1 Bernard L., El-hajj, Pron B. et al., Outpatient parenteral antimicrobial therapy (OPAT) for the treatment of osteomyelitis: evaluation of effcacy, tolerance and cost, Journal of Clinical Pharmacy and Therapeutics, 2001, 26, p.445-451
2 Durojaiye O. C., Bell H., Andrews D. et al., Clinical efficacy, cost analysis and patient acceptability of outpatient parenteral antibiotic therapy (OPAT): a decade of Sheffield (UK) OPAT service, International Journal of Antimicrobial Agents, 2018, 51, p.26–32
3 Kieran J., O'Reilly A., Parker J. et al., Self-administered outpatient parenteral antimicrobial therapy: a report of three years experience in the Irish healthcare setting, European Journal of Clinical Microbiology & Infectious Diseases, 2009, 28, p.1369–1374
4 Tice A. D., Rehm S. J., Dalovisio J. R., et al., Practice Guidelines for Outpatient Parenteral Antimicrobial Therapy, Clinical Infectious Diseases, 2004, 38 (12), p.1651-1672
5 Coenen S., Muller A., Adriaenssens N., et al., European Surveillance of Antimicrobial Consumption (ESAC): outpatient parenteral antibiotic treatment in Europe, Journal of Antimicrobial Chemotherapy, 2009, 64, p.200-205
6 Selon l'enquête réalisée par OpinionWay, Dépendance et MAD – Rapport mars 2012 « Bien vieillir à domicile »
7 [En ligne] Résistance aux antibiotiques, OMS, 2018, consulté en ligne le 22/02/2019 (https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/r%C3%A9sistance-aux-antibiotiques)
8 [En ligne] Résistance aux antibiotiques, un phénomène massif et préoccupant, Inserm, 2018, consulté en ligne le 11/04/2019 (https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/resistance-antibiotiques)
9 HAS, Fiche mémo, Principes généraux et conseils de prescription des antibiotiques en premier recours, 2014
10 OMéDIT Centre, Prendre en compte le volume résiduel, Consulté en Décembre 2018, à partir de l’adresse http://www.omedit-centre.fr/perfusion-dose/co/Conclusion.html)
11. Cooper D. M., Rassam T., et Mellor A., Non-flushing of IV administration sets: an under-recognised under-dosing risk, British Journal of Nursing, 2018, 27 (14), S4-S12

Découvrez tous les articles

  • 10 questions sur… La rétention urinaire

    Quand on parle troubles de la continence, on pense souvent incontinence et fuites, et moins rétention urinaire. Alors que les urologues de France se réunissent au congrès de l’Association française d’urologie du 20 au 23 novembre, quels sont les enjeux liés à ce trouble tout aussi tabou et gênant, comment bien vivre avec ? La réponse en 10 questions.

    Lire la suite
  • Stérilisation à l’hôpital : opération « zéro bactérie »

    Pinces, endoscopes, scies … stériliser les dispositifs médicaux obéit à des règles très strictes, particulièrement en France. L’enjeu est d’éviter les infections bien sûr, mais aussi de remettre aux équipes de bloc des compositions prêtes à l’emploi. Plongée dans un univers fermé, sécurité oblige ! avec Martine Le Verger, Pharmacien responsable Stérilisation au CHU de Tours (37).

    Lire la suite
  • Chirurgie mini-invasive : la reconstruction à cœur

    Les progrès technologiques favorisent l’essor d’une chirurgie cardiaque mini-invasive de haute précision. Opérer par incision entre les côtes plutôt qu’en ouvrant le thorax minimise le traumatisme peropératoire pour le patient et renforce l’efficience budgétaire pour les établissements de santé. Illustration avec la chirurgie de la valve mitrale, en 5 questions au Dr. Patrick Périer, chirurgien expert au centre cardiovasculaire de Bad Neustadt, Allemagne.

    Lire la suite
  • Quand le repérage échographique facilite péridurale et rachianesthésie

    Une innovation présentée au congrès de la SFAR (19-21 septembre, Paris). Issue d’un partenariat entre B. Braun et la start-up américaine Rivanna.

    Lire la suite
  • Grâce aux ultrasons, l’anesthésie voit de plus en plus loin

    L’échographie, technique d’imagerie utilisant les ultrasons, est devenue l’alliée inséparable de l’anesthésie loco-régionale (ALR). Ce mode d’anesthésie, porté par plusieurs vagues d’innovations technologiques, vise à favoriser la récupération du patient et réduire la durée d’hospitalisation(1).

    Lire la suite
Téléchargement du contenu...

Une erreur est survenue. Veuillez réessayer.