Trois innovations pour Améliorer le parcours patient

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

Paris Healthcare Week : B. Braun présente 3 innovations pour améliorer le parcours du patient

Rendez-vous annuel majeur des acteurs de santé, la Paris Healthcare Week accueillera 30000 personnes du 21 au 23 mai à Paris-Porte de Versailles. L’occasion pour B. Braun de présenter des innovations qui utilisent le digital pour optimiser le parcours de soins, en orthopédie, néphrologie et oncologie.

« Créer, innover, transformer : la santé en (r)évolution » : le thème 2019 de la Paris Healthcare Week invite à rendre la prise en charge des patients plus sûre et plus fluide. B. Braun, premier employeur du dispositif médical en France, développe des outils et services novateurs pour contribuer utilement à cette transformation. 

Orthopédie

Améliorer la récupération du patient après chirurgie

Avec Up&Go, B. Braun propose aux établissements de santé un programme de récupération améliorée après chirurgie (RAC), pour les patients devant bénéficier d’une pose de prothèse de hanche ou de genou - 250 000 par an en France. Les programmes de RAC ont montré qu’ils pouvaient réduire de plusieurs jours les temps d’hospitalisation[1] pour ces procédures. Le patient est mieux informé sur son parcours, mobilisé immédiatement après l’intervention, sa douleur prise en charge grâce aux meilleures techniques d’analgésie et sa sortie organisée. Un vecteur clé de sa satisfaction, au-delà des seuls résultats fonctionnels.

L’Institut Mutualiste Montsouris (IMM, Paris) est l’un des premiers établissements à s’appuyer sur Up&Go pour améliorer le parcours des patients en orthopédie. Le suivi connecté permet notamment de mieux accompagner le retour à domicile. Le Dr Frédéric Zadegan, chirurgien orthopédiste à l’IMM, en témoignera mardi 21 mai à 14h30. Ce projet innovant permet à l’hôpital de participer à l’expérimentation du financement à l’épisode de soins[2] qui débute cette année. Ou comment concilier l’optimisation de l’expérience patient et les nouvelles contraintes budgétaires.

Dialyse

Digitaliser le parcours de dialyse

La néphrologie bénéficie également des nouvelles technologies. Les centres d’hémodialyse peuvent disposer d’une solution logicielle complète pour sécuriser et faciliter chaque étape du parcours des patients traités pour une insuffisance rénale chronique terminale. Dès son arrivée, chaque patient est pesé sur une balance connectée. Son poids et ses données de prescription sont transmises au “générateur” de dialyse, ce qui évite les erreurs de ressaisie et libère du temps infirmier. En fin de traitement, les données issues de la séance de dialyse sont automatiquement transmises et stockées dans le dossier patient, en vue de la prochaine consultation ou téléconsultation avec le néphrologue.

Ce processus « zéro papier » renforce la flexibilité de l’organisation, la sécurité des soins et la qualité des données produites. Il fera l’objet, mercredi 22 mai à 9h30, d’une intervention du Dr Thomas Kofman, néphrologue au Centre de dialyse des Buttes Chaumont (Paris) et de Sébastien Topin, responsable applications médicales & connectivité de B. Braun Medical.

Oncologie

Sécuriser le circuit des chimiothérapies à l’hôpital

Sébastien Topin animera le même jour à 11h30 une conférence sur la sécurisation du circuit du médicament en oncologie, aux côtés du Dr Sylvain Poujol, Pharmacien à l’Institut du Cancer de Montpellier (ICM) et de Vincent Hourdequin, Directeur technique de la société Computer Engineering.

L’ICM a été le premier établissement français à mettre en place un système totalement informatisé pour la gestion du circuit des chimiothérapies à l’hôpital. Les pompes de perfusion “communiquent” avec le logiciel de prescription. Ainsi, le système assiste les équipes soignantes dans l’administration du bon médicament au bon patient à la bonne dose et au bon moment. Il permet de programmer de façon automatisée les débits de perfusion, qui peuvent impacter la toxicité et l’efficacité du traitement. Enfin, les données exhaustives et précises sur les modalités d’administration sont transmises automatiquement au dossier médical du patient, libérant les équipes infirmières de ces tâches purement administratives.

De telles solutions, en orthopédie, en dialyse et en oncologie, aident à répondre à la demande d’indicateurs de qualité et de sécurité formulée par les autorités de santé.

B. Braun au programme de la Paris Healthcare Week

Mardi 21 mai

14h30 - 15h15 : « Parcours patients en orthopédie : comment concilier les nouvelles contraintes budgétaires à venir et l’expérience patient ? »
Dr Frédéric Zadegan, Chirurgien orthopédiste, Institut Mutualiste Montsouris de Paris (IMM)

Mercredi 22 mai

9h30 - 10h15 : « Le parcours digital du patient en dialyse »
Dr Thomas Kofman, Néphrologue, Centre de dialyse des Buttes Chaumont, Paris
Sébastien Topin, Responsable applications médicales & connectivité B. Braun Medical

11h30 - 12h15 : « La sécurisation de l’administration des chimiothérapies »
Dr Sylvain Poujol, Pharmacien, Institut du Cancer de Montpellier (ICM)
Sébastien Topin, Responsable applications médicales & connectivité, B. Braun Medical
Vincent Hourdequin, Directeur technique de Computer Engineering

Ces interventions ont lieu dans le cadre du Village du dispositif médical, organisé par le Snitem (Syndicat national de l’industrie des technologies médicales) : une vingtaine de conférences sur des thèmes intéressant aussi bien les professionnels de santé, que les patients ou les acteurs publics.

[1] Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses. Propositions de l’Assurance Maladie pour 2017
[1] Prévue par l’article 51 de la Loi de financement de la sécurité sociale 2018

Découvrez tous les articles

  • Le Centre Antoine Lacassagne, innove et sécurise l’administration des chimiothérapies grâce au digital

    Le Centre de Lutte Contre le Cancer de Nice se positionne en pionnier et équipe son service d’Hôpital de Jour d’une solution digitale d’aide à la sécurisation et traçabilité de l’administration des chimiothérapies. Le Centre Antoine Lacassagne devient ainsi le 1er établissement en PACA et le 3e établissement en France à s’équiper de cette solution.

    Lire la suite
  • B. Braun Medical repense son organisation du travail en misant sur la responsabilité et la confiance

    En imposant le télétravail comme une norme de prévention sanitaire, la pandémie COVID-19 a profondément transformé notre rapport au travail. Du jour au lendemain, les frontières du lieu de travail sont devenues particulièrement floues. B. Braun Medical a su en faire une opportunité d’amélioration de l’organisation des équipes et de la qualité de vie au travail pour les prochaines années. La Direction et l’intégralité de ses Partenaires Sociaux ont donc signé un nouvel accord d’entreprise sur le télétravail.

    Lire la suite
  • L'engagement de B. Braun pendant la crise sanitaire

    Continuité des soins et de l’activité, protection des collaborateurs pendant la crise sanitaire : l’engagement de B. Braun est ancré dans la réalité du terrain. Alors que la « troisième vague » et les variants du Covid-19 frappent notre pays malgré l’espoir porté par la vaccination, l’incertitude est toujours là. Et la nécessité de répondre aux besoins des établissements de santé et des patients plus que jamais un impératif.

    Lire la suite
  • Vaccination contre la Covid-19 : Les MedTech au cœur du dispositif

    Pour endiguer la pandémie et résoudre la crise sanitaire que nous vivons depuis plus d’un an, la vaccination est un enjeu majeur. Si les entreprises spécialistes du vaccin ont accompli un exploit en matière de recherche et développement dans un temps record, les acteurs du dispositif médical et les Medtech comme B. Braun sont au cœur de cette campagne de vaccination.

    Lire la suite
  • B. Braun et les HCL pionniers des codes agrégés contre la contrefaçon

    Le processus mis en place par B. Braun sur ses lignes de production compile en un seul code agrégé l’ensemble des numéros de série d’un lot homogène de médicaments. Un gain de temps pour le pharmacien hospitalier qui « flashe » le code à réception de la palette. C’est le cas aux Hospices Civils de Lyon, premier établissement en Europe à appliquer cette innovation impulsée par la législation contre les médicaments falsifiés.

    Lire la suite
Téléchargement du contenu...

Une erreur est survenue. Veuillez réessayer.